12 préparateurs automobiles qu’il nous faut dans Forza (2/3 l’Europe)

Second de 3 articles consacré aux préparateurs, garages ou entreprises privées spécialisées dans l’automobile haute performance que l’on aimerait voir revenir, ou plutôt apparaître dans le prochain Forza Motorsport. Une fois le Japon quitté (article 1 ici), les choses se compliquent, mais après pas mal de recherche, voici 4 véhicules et donc 4 marques qui sortent du lot et que les amateurs d’auto sportive (voire super sportive) devraient apprécier.

Pour rappel, seuls les véhicules véritablement exclusifs, aussi bien esthétiquement que mécaniquement sont mis en avant ici. De nombreux préparateurs de renom sont spécialisés dans la modification mécanique avec quelques changements visuels mineurs. Forza Motorsport permet déjà de reproduire les fameux « stage 1, stage 2 etc » de préparation moteur et châssis de la plupart des voitures du jeu. C’est la raison pour laquelle des gros noms comme AC Schnitzer, Carlsson, ABT ou encore Hamann.

Sans plus attendre…Nos 4 tuner cars origine Europe:

#1: G-Power: La BMW E92 M3 GT2 R

G Power BMW E92 M3 GT2 R
G Power BMW E92 M3 GT2 R
G Power BMW E92 M3 GT2 R
G Power BMW E92 M3 GT2 R
G Power BMW E92 M3 GT2 R
G Power BMW E92 M3 GT2 R

Le préparateur allemand G-Power existe depuis 1983 et se spécialise dans les modèles BMW, spécifiquement ceux qui utilisent les plus gros moteurs. Quand il s’attaque aux véhicules les plus « communs », ce n’est que pour leur transplanter un énorme V8 ou V10 du constructeur bavarois. Le problème est que le marché de la modification de véhicules BMW est assez encombré, notamment en Allemagne, avec quelques grands noms de longue date qui se sont illustrés en sports mécaniques (Alpina, AC Schnitzer…). Il faut donc se distinguer et en 2013, G-Power propose la M3 ultime en terme de look et performance.

Le moteur V8 est grandement modifié, il atteint une cylindrée de 4.6 litres accouplé à un compresseur qui assure 720cv à 8100 tours et 700nm de couple à 5900 tours. Mais la puissance est probablement la chose la plus simple à obtenir, même quand on parle de 300cv et 300nm de plus que l’origine. Pour se démarquer, la M3 est équipée d’un kit carrosserie large entièrement réalisé en fibre de carbone. A lui seul il vaut 30.000€ et c’est sans compter le capot carbone (3600€), les sièges carbone 12kg plus légers que l’origine, les freins carbone/céramique avant et arrière (26.000€) et les immenses pneus (245/30 ZR 20 et 315/25 ZR 20).

Tout compris, vous regardez une BMW E92 M3 capable du 0-100 en 3.7s, une vmax de 340kmh et tout juste 1500kg sur la balance. Avec un tarif juste en dessous des 200.000€, il y a peu de chances que vous en croisiez une de si tôt et la montée en puissance de la réglementation GT4 en ce moment rend probablement plus crédible l’achat d’une M3 ou M4 GT4 (si utilisation piste privilégiée). Quoi qu’il en soit, cette G-Power M3 GT2 R est ce qui s’approche le plus d’une GT2 du défunt ALMS pour la route!

#2: Brabus: La Mercedes-Benz W212 EV12 Bi-turbo

Brabus Ev12 Biturbo
Brabus Ev12 Biturbo
Brabus Ev12 Biturbo
Brabus Ev12 Biturbo
Brabus Ev12 Biturbo
Brabus Ev12 Biturbo

La Mercedes classe S est la berline de luxe la plus vendue au monde, très confortable, très bien équipée, très rapide voire démoniaque une fois qu’elle arbore un badge AMG. Mais Brabus a toujours aimé rendre les modèles AMG de Mercedes-Benz quelque peu « communs » avec des réalisations ridiculement puissantes, seulement dans le cas de la W212, ils sont allés très (trop?) loin.

L’immense V12 de 6 litres voit sa cylindrée passer à 6.3 litres. Grâce à 2 turbo, il développe 800cv et 1420nm de couple limités à 1100nm probablement pour permettre à la boite de vitesse de survivre à la torture. Nouvelles suspensions, jantes, barres stabilisatrices et pneus en 255/35 ZR19 et 285/35 ZR19 ne peuvent pas nous détourner longtemps du style. Quelque peu unique. 

Si les modèles Brabus sont généralement discrets et raffinés avec leur couleur noire habituelle, les ingénieurs allemands sont passés en mode « Blur » ou « Death Race » pour l’EV12 Bi-turbo. Des couvre-roues à l’arrière lui donnent un aspect quasi-militaire, utilisés à des fins aérodynamiques pour aider le monstre à atteindre 100kmh en 3.7s, 200kmh en 9.9s en route vers une vmax limitée à 350kmh (370kmh théoriques). Limitée à 10 unités, je pense que cette auto a été produite pour une clientèle très particulière, du genre « plus d’argent que de goût » et que toutes les EV12 dorment en ce moment dans un garage sous une couverture de soie qui ne sera retirée que lorsque le bolide aura atteint une valeur à la revente satisfaisante (les moteurs V12 vont se faire rares).

Donc, autant l’avoir en jeu vidéo même si elle serait davantage à sa place dans un Horizon que Motorsport. Et puis Brabus, quand même!

#3: MTM: L’Audi TT Bimoto

MTM TT Bimoto
MTM TT Bimoto
MTM TT Bimoto
MTM TT Bimoto
Mtm Audi Tt Bimoto
Mtm Audi Tt Bimoto 5

Lorsqu’Audi a lancé la commercialisation de sa TT en 1998, ils n’imaginaient probablement pas que quelques déglingos lui colleraient 2 moteurs à la poursuite de 400kmh. Mais nous autres humains, nous aimons nous taper des délires, dans la tête et quand on en a les moyens, en vrai.  Roland Mayer a fondé MTM il y a plus de 25 ans et sa fascination pour les véhicules de la marque aux 4 anneaux remonte à la 1ère Audi Quattro en 1985.

Le site officiel précise toujours que la TT Bimoto représente probablement le véhicule le plus fou réalisé par le préparateur allemand. La petite TT est équipée de 2 moteurs 4 cylindres turbo pour une puissance théorique totale de 1.000cv. En temps normal, la puissance combinée et de 860cv avec 1.8l de cylindrée par moteur. Chaque moteur dispose de sa transmission.

Pour stopper cet arsenal, des freins Brembo allant jusqu’à 380mm et étriers à 8 pistons avant/arrière sont disponibles pour un poids total de 1490kg. Alors que la TT Bimoto garde une apparence presque classique à l’extérieur, elle est démoniaque une fois au volant avec 100kmh atteints en 3.1s, 200kmh en 8.9s, 300kmh en 19.8s (en 1099m) et 393kmh en vitesse max sur la piste de Papenburg. Cet engin absolument incroyable a été conçu en seulement 50 heures par les ingénieurs et mécaniciens d’MTM! A votre avis, quel serait votre temps autour du Nordschleife avec dans FM7?

#4: 9FF: La GT9 (R)

9FF GT9
9FF GT9
9FF GT9
9FF GT9
9FF GT9
9FF GT9

Encore un préparateur allemand et encore un marché très concurrentiel: Les pièces performance pour modèles Porsche. Depuis 2001, 9FF propose des modifications pour les 911 et modèles de la (croissante) gamme Porsche. En 2007, 9FF décide de s’éloigner des 911 en réalisant sa propre interprétation d’une supersportive: la GT9.

En partant d’une 911 GT3 (type 997), Jan Fatthauer et son équipe place un flat 6 de 4 litres en position centrale avec de plus en plus de puissance. 750cv puis 1000cv et enfin 1136cv dans la 9FF GT9 R de 2008. Cette auto n’est pas sans rappeler la RUF CTR3 mais RUF ne dispose pas du même statut car c’est un authentique constructeur à part entière.

Le 0-100 de la GT9-R ne prend que 2.8s et il faut moins de 16 secondes pour atteindre 300kmh. La vitesse max est de 414kmh, malheureusement inférieure à la Bugatti Veyron Supersports et la SSC Ultime Aero qui étaient les cibles de la GT9.

Produite à seulement 20 unités, les 9FF GT9 représentent la Porsche 911 poussée au delà de ses limites.

Et voilà nos 4 propositions de tuner cars pour l’Europe, des véhicules uniques car grandement modifiés esthétiquement et mécaniquement! Le plus dur est à venir avec le troisième et dernier article consacré aux véhicules provenant des USA. Restez dans les environs 😉

Laisser un commentaire