Test de Midnight Club : Los Angeles sur Xbox One

L’autre jeu de Rockstar est de retour et pour la première fois il dé barque sur les consoles de nouvelle génération, une bonne occasion pour tenter de pousser le concept de courses arcade encore plus loin pour les papas de GTA (même si c’est un autre studio qui s’occupe de MC), voici venir Midnight Club Los Angeles !
La cité des Anges…

test-midnight-club-los-angeles-01Pour la première fois dans l’histoire de la franchise , Rockstar a décid é de recréer une véritable ville et pas n’importe laquelle : Los Angeles ! Avec plus de véhicules que dans toute la Russie et un Governator aux manettes , L.A se prêtait bien comme toile de fond car la culture automobile y est très développée. En ce qui vous concerne, vous êtes un gars de l’est (on va dire New York ) qui rapplique à L.A pour montrer ce qu’il sait faire derrière un volant, mais pour ça il va falloir partir d’en bas, se montrer, gagner et se faire respecter puis remarquer, tout un programme et surtout, beaucoup de courses !

Direction un parking miteux pour mettre la main sur la caisse avec laquelle on commence , une Golf 1 GTI, une vieille VW et une Nissan S14, pour moi le choix est vite fait ! La ville toute entière s’offre alors à vous, pas de portions à débloquer, c’est la totalité de la carte qui est disponible dès le début du jeu et des kilomètres ça en fait ! Cette même carte comporte un tas d’ indications qui sont autant d’évènements auxquels on peut participer : des courses bien sûr, en ordre fixe ( points de passages à passer), sur circuit , au feu rouge (trouver le meilleur chemin jusqu’à l’arrivée), au chrono et sur autoroute . Ca en fait déjà pas mal mais ce n’est pas tout il reste les tournois , séries de courses, courses intéressées ( parier du cash), course carte grise (parier sa caisse, attention !!), les missions de livraison , de vengeance ou les défis par téléphone!!

Pied au plancher !

Le respect c’est tout ce qui compte , surtout pour un mec de l’est qui compte s’imposer sur la côte ouest . La jauge de respect est très importante, quasiment aussi importante que le cash que vous allez engranger pendant votre périple californien, les adversaires sont plus ou moins coriaces en fonction de la couleur de l’icône qui les représente, vert, jaune, orange ou rouge. La difficulté ne vient pas juste de leur niveau mais tout simplement de leur qualité au volant, les types sont sacrément coriaces et gagner certaines courses est un véritable challenge surtout que l’IA progresse avec vous ! En gros , si vous vous êtes fais éclaté avec votre Nissan 350Z et que vous investissez 50 patates dedans pour la booster, vos adversaires en auront fait autant ! Impossible donc d’avoir un sérieux avantage , la première place il va falloir la mériter !

test-midnight-club-los-angeles-02Mériter la première place ne veut pas forcément dire la jouer « fair-play »…et dans MCLA, il est possible de doter sa caisse de différentes armes ! Il y a l’ Agro , cette option te permet de foncer dans le tas comme un buffle sans risquer le moindre ralentissement, avec Zone , tu peux ralentir le temps pour négocier les passages importants au millimètre près, Roar fait flipper la concurrence et tout le monde vous laisse le passage et puis il y a le meilleur : le IEM qui désactive toute l’électronique des caisses aux alentours et ce pendant quelques secondes , ok, normalement y’a pas beaucoup d’électronique dans une Mustang des années 60 mais bon, ça marche quand même !

La rue t’appartient…

test-midnight-club-los-angeles-03Que je m’attarde un peu sur l’esthétique de ce M idnight Club Los Angeles …ce jeu utilise le même moteur que GTA4 et franchement…on dirait pas ! Visuellement c’est vraiment très bien, l’ animation est excellente, jamais le moindre ralentissement, la sensation de vitesse est excellente, les différentes vues sont géniales avec une mention plus pour la vue intérieure, surtout une fois qu’on a modif le volant, les sièges, les couleurs et ajouté quelques néons ici et là (si si jvous assure ça rend bien !). D’ailleurs niveau personnalisation , les mecs de Rockstar ont fait fort …beaucoup de possibilités et il y en a pour tout les go ûts, jantes, carrosserie , intérieur, performance , c’est vraiment complet. La conduite est également très bonne, très arcade bien sûr mais subtilement dosée, en vue intérieure par exemple, il est simple de gérer la direction avec l’ analogique pour rester entre les lignes et ce même à grande vitesse…le line up de caisses et assez fourni, des Nissan, Ford, Chevy, Lamborghini et même des motos…assez techniques à piloter…il n’empê che que de nombreuses marques manquent…Honda, Ferrari, Porsche …j’en passe et des meilleures.

Los Angeles est non seulement superbement modélisé (bien que je ne m’y sois jamais baladé) mais l’ horloge tourne et on peut rouler à tout moment de la journée, quelques fois la météo change et, sous la pluie , le jeu est encore plus beau ! La conduite ne semble pas changer cependant. Pour terminer le mode carrière il va vous falloir du temps…BEAUCOUP de temps, un point très positif à l’époque des jeux pliés en 8 heures, si vous souhaitez terminer le jeu à 100% de chez 100%, je vous conseille de prendre perpèt et de demander à avoir une 360 dans la cellule ! Et une fois que ce sera fait, demander l’option internet pour vous connecter au Live, car là aussi, il y a du boulot qui vous attend !

16 joueurs online dans Los Angeles !

test-midnight-club-los-angeles-04Ce qui est déjà un jeu très complet niveau contenu et durée de vie devient encore meilleur grâce aux options online, les possibilités sont encore une fois nombreuses en commençant par ma préférée : la virée en ligne , avec jusque 15 potes, vous pouvez rouler dans L.A sans but précis et vous lancer des défis à n’importe quel moment, une sorte de « free roaming » sans prise de tête qui est vraiment génial, si toutefois vous en avez marre de rouler sans but, il existe des parties amicales ou class ées pour démontrer son talent : la capture de drapeau , capture de drapeau par équipe, capture de drapeau neutre et aussi les modes stock , esquive mais aussi les courses classiques .

Le coté communautaire du jeu n’a pas été négligé, via le Rockstar Social Club, les joueurs peuvent envoyer des photos de leurs caisses voire un album photo complet, il est aussi possible d’exposer ses autos qui seront notées par les autres joueurs, la reconnaissance ultime vient du fait qu’il est possible de vendre son auto de cette façon, un peu à la façon de la salle des ventes de Forza.

L’autre jeu de Rockstar est de retour et pour la première fois il dé barque sur les consoles de nouvelle génération, une bonne occasion pour tenter de pousser le concept de courses arcade encore plus loin pour les papas de GTA (même si c’est un autre studio qui s’occupe de MC), voici venir Midnight Club Los Angeles ! La cité des Anges… Pour la première fois dans l’histoire de la franchise , Rockstar a décid é de recréer une véritable ville et pas n’importe laquelle : Los Angeles ! Avec plus de véhicules que dans toute la Russie et un…

Passage en revue

Note générale

On aime !

Résumé : Le retour de la série des Midnight Club sur next gen est pour le moins réussit ! Rockstar à su garder les élé ments des premiers volumes qui ont plu aux joueurs et à rajouter quelques éléments en plus. Malgré une IA parfois trop forte, de nombreuses heures de jeu vous attendent à L.A.

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Bonne durée de vie
  • Graphismes assez jolis
  • Choix des voitures varié
  • Une personnalisation poussée des véhicules
  • Un mode photo
 
  • Difficulté trop élevée
  • IA parfois inégale
  • Gameplay trop arcade

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Real Life: R32 GTR Forza Horizon contre Huracan et 9000$ à la clé

Si vous êtes fans de tout ce qui va très vite tout droit, vous connaissez probablement la chaîne Youtube 1320VIDEO, spécialisée dans les courses de Dragster. Pas plus tard qu’il y a quelques heures, une vidéo est apparue sur leur chaine présentant ce qui s’apparente à une altercation qui mène à une course, départ lancé, entre une Lamborghini Huracan et Nissan Skyline R32 GTR habillée d’une déco Forza Horizon 3.