Luca di Grassi essaie la Tesla Electric GT

L’Electric GT est un nouveau championnat de course auto qui est en cours de mise en place. Le véhicule sera le même pour tous: Une Tesla Model S P100 DL grandement allégée et chaussée de pneus slicks en plus de quelques appendices aérodynamiques. Le ressenti d’un pilote de haut vol comme di Grassi permet de mieux comprendre à quoi s’attendre avec l’Electric GT.

Je garde un œil sur ce championnat quasiment depuis l’annonce de son existence, plus par curiosité qu’autre chose. Perso, je ne suis pas fan de l’électrique, l’hybride passe encore et je n’aime certainement pas l’autonome (avez-vous entendu parler de Roborace?). Mais ici, un pilote pro donne ses impressions et vu que di Grassi pilote aussi en Formula E et LMP1, il est assez bien placé.

Ses impressions:

  • Voiture très agile, centre de gravité (batteries) très bas
  • Très peu d’appui aéro malgré les ailerons, le grip mécanique est impressionnant
  • La voiture a des limitations thermiques, la puissance max est dispo en qualifications (795cv) mais en course de 15/16 tours, vous avez 517cv
  • La Tesla Electric GT est aussi rapide qu’une GT3 et a un rapport poids puissance de LMP2

Selon di Grassi la Tesla Electric GT est peut-être déjà la GT la plus rapide au monde sur un tour, avec des performances proches des Super GT (500) du Japon, mais la performance diminue sur la distance (course complète). Un pack aéro efficace et la capacité de maintenir la puissance tout au long de la course serait un grand pas en avant.

Caracteristiques techniques:

  • Tesla Model S P100 DL
  • Batterie 100 kWh Lithium-ion
  • 795cv
  • 995nm
  • 500kg de moins que la voiture de série
  • Pirelli P-Zero slicks et pneus pluie
  • 4 roues motrices
  • 0-100 en 2.1s

Quelle est votre impression au sujet de la Tesla Electric GT? Fan ou … ?

Via motor1.com

Laisser un commentaire