Motorsport Week-end 21/23 juin 2013

It’s Le Mans Time Baby! Pendant que la F1 se ridiculisait une fois de plus dans la politique et les pseudo-sanctions, il y avait de la vraie course en France sur le circuit des 24 heures! Egalement au programme du WRC, de l’IndyCar, BTCC, Superstars (…) et une tragédie.

Allan Simonsen 1978 – 2013

On commence par la mauvaise nouvelle, évidemment le décès du pilote Danois Allan Simonsen au volant de son Aston Martin GTE Pro dans les premiers tours au Mans.

On voit depuis la caméra embarquée de la Corvette qui suit que Simonsen tente, sur piste humide, de réaccélerer le plus tôt possible en sortant de Tertre Rouge pour avoir un bon run sur la première longue ligne droite, mais l’auto glisse sur le vibreur, il corrige et quand la traction revient la voiture « snap » violemment vers la gauche et l’envoie directement dans la rambarde de sécurité.

Un véritable drame. Le choc ne semble pas si incroyable que cela quand on se souvient du crash de McNish par le passé mais l’heure d’Allan Simonsen avait sonné. Plus tard, une autre Aston Martin connaîtra EXACTEMENT le même sort (même réaction de l’auto, regardez ici) avec Fred Makowiecki au volant. Heureusement il en sort indemne.

Retour sur Allan Simonsen, Danois de 34 ans, pilote usine Aston Martin au Mans ce qui dénotait sa grande qualité. Vous vous souvenez peut-être de son tour INCROYABLE en qualifications des 24h de Bathurst, il avait été tellement vite en Ferrari F458GT que les organisateurs lui retirèrent la pôle pour « temps trop rapide« . Une nouvelle extrêmement triste et un grand talent qui disparaît. Sincères condoléances à sa famille et ses amis. Son wiki ici.

Formule Blague

Autant en finir vite avec les mauvaises nouvelles et mauvaises blagues. Pour ce faire, on passe à la F1 (quoi d’autre?). Mercedes F1 et Pirelli étaient convoqués par le tribunal sportif de la FIA pour un essai secret de 3 jours et 1000 km effectué sur le circuit de Catalunya juste après le Grand Prix du même nom. Les essais en cours de saison avec une machine de la saison en cours sont interdits en F1 et pourtant Mercedes l’a fait. Quand les autres l’ont appris, Red Bull et Ferrari ont déposé plainte. Évidemment, tous ceux qui sont motorisés par Mercedes ou ont l’intention de le devenir avec le V6 Turbo l’an prochain ont fait mine de regarder ailleurs.

  • Mercedes dit qu’ils ne peuvent être condamnés car c’est Pirelli qui a ordonné le test.
  • Pirelli dit qu’il ne peut être condamné car ils ne sont pas une écurie de F1.

 

Au final, la FIA « sanctionne » Mercedes en lui interdisant le « Young Driver Test » de fin de saison (en juillet à Silverstone) et donne une « réprimande » à Pirelli.

En gros, il est interdit de tester en cours de saison mais quand on le fait, on n’est absolument pas sanctionné. Une grosse blague qui dénote une fois encore l’étendu des dégâts dans la F1, embourbée dans sa politique, son règlement « à interprétation » et son management juste risible (moteur next-gen qui coûte 3x plus que les actuels alors que l’on se bat, soi-disant, pour diminuer les coûts). C’est Max Mosley qui doit rire en soirée XXX avec DSK.

J’ai envie de cracher dessus un peu plus mais ma salive est trop bonne pour ces histoires. NEXT!

Le Mans!

De la VRAIE compétition auto avec son taux d’action, de drame, de joie et de tristesse, les 24 heures du Mans ont encore été au rendez-vous pour cette 90ème édition même si la victoire au général n’a jamais vraiment été contestée par qui/quoi que ce soit.

En P1, les Audi ont dominé les qualifications mais les Toyota ont fait preuve de beaucoup d’agressivité au départ, ce qui, combiné à une pseudo capacité à s’arrêter aux stands moins de fois, laissait imaginer l’incroyable.

Les 24 heures du Mans c’est un livre entier, il me faudrait 10 pages pour tout décrire et comme je n’ai pas tout vu, je vous renvoie (honteusement) vers la liste des vainqueurs, le top 3 de chaque classe:

LMP1:

  1. Audi R18 n°2 (Kristensen, Duval, McNish)
  2. Toyota TS030 n°8 (Buemi, Sarrazin, Davidson)
  3. Audi R18 n° 3 (Jarvis, di Grassi, Gené)

LMP2:

  1. Morgan-Nissan n°35 (Baguette, Gonzales, Plowman)
  2. Morgan-Nissan n°24 (Pla, Heinemeier Hansson, Brundle)
  3. Oreca-Nissan n°26 (Rusinov, Martin, Conway)

GTE Pro:

  1. Porsche 911 n°92 (Liez, Lieb, Dumas)
  2. Porsche 911 n°91 (Bergmeister, Pilet, Bernhard)
  3. Aston Martin Vantage n°97 (Dumbreck, Mucke, Turner)

GTE Am:

  1. Porsche 911 n°76 (Narac, Bourret, Vernay)
  2. Ferrari 458 n°55 (O’Young, Case, Perazzini)
  3. Ferrari 458 n°61 (Ciocci, Griffin, Gerber)

Si les luttes dans les catégories LMP ne faisaient pas trop de doute, il faut quand même remarquer la brutale domination de Porsche en GT! Pas de Corvette ni de Viper pour jouer les trouble fête. Au final, les allemands auront encore dominé la plus grande course de l’année avec la victoire dans 3 des 4 classes! Ouch!

Résultats complets du Mans 2013 ici.

Le WRC!

Vous savez quoi? J’avais presque zappé le WRC car il a terminé samedi et non dimanche. En effet, Sébastien Ogier a dit « circulez y’a rien à voir » à tous ceux qui pensaient avoir une vraie chance de devenir champion du monde en l’absence de monsieur Loeb. Ogier est un véritable monstre qui aurait, c’est certain, donné du fil à retordre à l’autre Seb en temps normal. La VW Polo R est monstrueuse (à tel point que VW a du accepter de geler son développement pour maintenir Citroen et Ford dans le championnat) et marque une énième victoire allemande ce week-end.

Ogier est bien parti (64 points d’avance) pour voir la France conserver le titre de champion du monde pilote pour la 10ème année consécutive. Bien ou quoi? A noter que Robert Kubica a gagné en WRC 2, il ne rigole pas Robert!

Ah oui excusez moi, c’était le rallye de Sardaigne! Résultats ici.

Et pendant ce temps là sur le vieux continent…

Pendant ce temps là ça pilote dur à Zolder en Belgique ou le Superstars Italian V8 est en déplacement. Encore une fois c’est une marque allemande qui s’impose (mais arrêtez!!!) avec l’Audi RS5 de l’ancien pilote de F1 Gianni Morbidelli, il est suivi sur le podium par le local Laurens Vanthoor dans une…Audi RS5 évidemment. Heureusement Luigi Ferrari limite l’affront avec sa troisième place pour … Mercedes.

Rebelotte en course 2 avec domination Audi, Vanthoor laisse la victoire à Morbidelli et marque des gros points chez ces messieurs d’Audi, c’est toujours bon à prendre! Marques allemandes de la première à la neuvième place, Chevrolet 10ème.

Tous les résultats du Superstars World Championship ici.

BTCC sur le super circuit de Croft! Colin Turkington s’élance en pôle position, la première de la courte histoire de la BMW 125i et il écrase la première course pour terminer avec 10 secondes d’avance sur la meute de Honda Civic, Ford Focus, Toyota Avensis et autres MG.

En seconde course c’est plus compliqué mais conditions changeantes + BMW + Colin Turkington au volant = WIN et on voit réapparaître les bonnes vieilles habitudes du champion BTCC 2009: simplement inarrêtable quand les conditions sont difficiles. Honda est encore une fois bien placé et sur le podium mais ce week-end appartient dors et déjà à Turkington.
Pour la course 3, Matt Neal et sa Honda parviendront à casser la domination Turkington, relégué à la seconde place et avec 2 autres Honda derrière lui. Matt Neal conserve la tête du championnat mais Turkington fait désormais office de gros danger!

Tous les résultats du BTCC ici.

…et en Amérique…

Les yankees avaient un œil tourné vers la Sarthe et l’autre sur le territoire national avec notamment de l’IndyCar et du NASCAR. La NASCAR se déplaçait sur un circuit routier (yeah) et pas n’importe lequel: Road America.

Aves ses monstro-lignes droites, difficile de trouver un meilleur circuit « classique » pour ces monstres de 800cv mais il s’agissait cependant de la Nationwide Series. La Sprint Cup elle, était aussi sur un circuit « routier », celui de Sonoma (que vous connaissez sûrement sous le nom d’Infineon).

Pour la Nationwide, je vous laisse découvrir les résultats ici, c’est assez hallucinant on voit les gains remportés par les pilotes/équipe indiqués en toutes lettres!

En Sprint Cup, victoire de (je ne sais pas encore) alors que Jimmie Johnson est sûr de garder la tête du championnat.
Désolé pour le manque de contenu NASCAR, je suis un noob, je vous renvoie vers la page Facebook de nos amis d’Auto US pour être au courant de tout et, pendant que j’y suis, leur nouveau numéro est dispo, avec notre section Jeux Vidéo à la fin. Oui monsieur.

En IndyCar c’était l’Iowa 250 avec l’australien Will Power en pôle position à cause de la pénalité de 10 places de son coéquipier Hélio Castroneves. Power ne pourra cependant pas empêcher le second de s’emparer de la victoire le menant tout sauf 24 tours sur la totalité de la course!

Côté français, Simon Pagenaud confirme sa forme du moment en terminant 6ème, Tristan Vautier 13ème et Sébastien Bourdais 14ème.

Résultats de l’IndyCar ici.

Enfin, en Argentine, l’un de mes championnats préférés: le Super TC 2000. Des tractions à moteur V8 Radical de 430cv, c’est une formule qu’on ne trouve nulle part ailleurs! Généralement, le haut du tableau est composé des Toyota Corolla du Team Toyota Argentina puis d’une Fiat Linéa du Team PSG16 (rien à voir avec le foot) et enfin de Peugeot 408, cependant cette fois-ci, ce sont les Chevrolet Cruze qui sont parues à la fête en prenant les 2 premières places en qualifications.

Résultats du STC2000 ici.

Un très grand week-end de sports mécaniques s’est donc achevé, malgré la tragique disparition d’Allan Simonsen. Ce que je retiens c’est la domination incroyable des marques allemandes dans les sports mécaniques de tout bord (Volkswagen a obtenu un podium en BTCC aussi) et la neuvième victoire de Tom Kristensen aux 24 heures du Mans, celui qui battra son record n’est pas encore né!

La suite, c’est le retour de la F1 à Silverstone, le WTCC à Porto, mais surtout, peut-être LE contre la montre de l’année: Pikes Peak 2013! Ce sera le week-end du 28 au 30 juin! Stay safe!

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Forza Horizon 3: Êtes-vous digne de Mark Skaife?

Après des mois de Forza Horizon 3, mon tout premier défi collector et il est sacrément corsé! En tant que fan de Nissan et des pilotes qui ont amené la marque jusqu’au sommet en compétition, j’ai conçu ce défi « itinéraire » à bord d’une Nissan Skyline R32 GT-R modifiée à fond. Le but est est simple: Atteindre l’arrivée dans le temps imparti. Mais saurez-vous le faire en restant sur la route?