Motorsport weekend 26/28 juillet 2013

Les mois de vacances en Europe sont souvent plus calmes en terme de sports mécaniques mais il y avait toutefois de la F1 en Hongrie, les fameuses 24 heures de Spa Francorchamps en GT3 mais aussi le retour du V8 Supercars à Ipswich!

F1 – Hungaroring

Il n’y a clairement aucun autre championnat au monde aussi ouvert à la critique que la Formule 1, c’est un peu normal pour la catégorie reine des sports mécaniques. Le Hungaroring est souvent comparé à Monaco dans le sens où il est très difficile de doubler, du coup la séance de qualifications est primordiale.

Au petit jeu du meilleur tour, c’est Lewis Hamilton (Mercedes) qui s’impose devant Sebastian Vettel (Red Bull) et Romain Grosjean (Lotus Renault) très en forme. Difficile à prévoir d’après les dires de Lewis qui se plaignait d’une performance « choquante » le vendredi puis « aucune chance en qualifications » le samedi avant de déclarer qu’il lui faudrait « un miracle » pour gagner.

Résultats:

  1. Lewis Hamilton (Mercedes)
  2. Kimi Raikkonen (Lotus)
  3. Sebastian Vettel (Red Bull)
  4. Mark Webber (Red Bull)
  5. Fernando Alonso (Ferrari)
  6. Romain Grosjean (Lotus)
  7. Jenson Button (McLaren)
  8. Felipe Massa (Ferrari)
  9. Sergio Perez (McLaren)
  10. Pastor Maldonado (Williams)

Donc le miracle a eu lieu, pour une Mercedes soi-disant incapable de faire durer ses pneus. Il faut dire qu’Hamilton a littéralement été béni lors de cette course en profitant de faits de courses qui ont joué en sa faveur (Raikkonen bloqué par Massa, Vettel bloqué par Button, pénalités pour Grosjean, le moteur de Rosberg qui implose…). N’empêche que Lewis Hamilton est impérial au Hungaroring et il l’a prouvé une fois encore avec une quatrième victoire en carrière sur ce tracé.

A noter la belle seconde place de Raikkonen qui a su bloquer Vettel en fin de course, très belle remontée de Mark Webber qui ne s’était qualifié que 10ème en raison d’une KERS qui ne fonctionnait pas. Performances inquiétantes pour Ferrari qui ne dispose pas de l’appui aéro suffisant mais les choses iront peut-être mieux à Spa. Jean Eric Vergne termine devant Daniel Ricciardo et envoie un message à Christian Horner alors que Giedo Van Der Garde termine devant Charles Pic, les Marussia ferment la marche avant les abandons.

Blancpain Endurance Series – 24 Heures de Spa

Le succès du championnat Blancpain Endurance Series ne se dément pas, une grille incroyable de 65 véhicules qui ont fait le déplacement pour « la course de l’année » concernant les GT3. Énormément de très grands noms et 9 constructeurs différents, on peut juste espérer la présence l’année prochaine de la nouvelle Bentley, la Corvette C7 et la Viper en configuration GT3 pour dépasser (incroyablement) le chiffre des 10 constructeurs automobiles!

Mais nous n’en sommes pas encore là.

La course a été retransmise en partie sur Dailymotion en direct avec commentaires anglais ou français et pour cela on ne peut dire qu’un GRAND MERCI à SRO qui a compris depuis longtemps l’importance de l’internet pour la popularité du GT dans le monde.

Pole position? Pour l’Aston Martin « Beechdean » pilotée par Stefan Mucke, suivie par la Ferrari d’Alessandro Pier Guidi (SMP Racing) et la Mercedes de HTP Motorsport. Évidemment, il va falloir raire de GROS raccourcis pour résumer une course de 24 heures dont j’ai du voir 4 heures au grand maximum! Suffisant cependant pour voir le MONSTRO-SPIN de la Ferrari dès le départ! Un 360 parfait sans accrochage:

Résultats:

  1. HTP Mercedes SLS GT3
  2. Manthay Porsche GT3R
  3. WRT AUdi R8 LMS Ultra
  4. Phoenix Audi R8 LMS Ultra
  5. AF Ferrari 458 Italia GT3
  6. SMP Ferrari 458 Italia GT3
  7. RJN Nissan Nismo GT3 GTR
  8. Black Falcon Mercedes SLS GT3
  9. Prospeed Porsche GT3R
  10. SMP Ferrari 458 Italia GT3

La course a été très disputée et ce de bout en bout, fini les modes « ralenti » ou « conservation du moteur ». Les soucis de fiabilité sont rares (d’ailleurs Audi en a été victime, ce qui est très étonnant) et les pilotes attaquent sans cesse comme si la course ne durait pas plus longtemps que leur relais. Au terme d’un tour d’horloge c’est Bernd Schneider, Maximillien Buhk et Maximillien Gotz (oui 2 max) qui s’imposent dans la SLS AMG GT3 de HTP Motorsport devant la Porsche du Manthay Racing et l’une des Audi WRT.

Regardez le classement, 6 marques allemandes dans le top 10 et un week-end décidément spécial pour Mercedes-Benz!

V8 Supercars – Ipswich Raceway

Ah le V8 Supercars, depuis que j’ai été viré du site privé ou je pouvais télécharger les courses (pour rapport upload/download trop négatif), je ne peux plus regarder les courses. Il existe cependant une possibilité désormais avec un nouveau site de streaming officiel en direct avec des tarifs attractifs, reste que le décalage horaire est assez lourd…

Bref, en V8SC ce sont trois courses, rapides résultats:

  1. Jamie Whincup (Holden)
  2. Scott McLaughlin (H)
  3. Mark Winterbottom (Ford)
  4. Craig Lowndes (H)
  5. James Courtney (H)
  1. Scott McLaughlin (Holden)
  2. Jamie Whincup (H)
  3. James Courtney (H)
  4. Fabian Coulthard (H)
  5. Jason Bright (H)
  1. Chaz Mostert (Ford)
  2. Will Davison (F)
  3. Mark Winterbottom (F)
  4. David Reynolds (F)
  5. Fabian Coulthard (Holden)

Donc de gros points pour le leader du championnat Jamie Whincup lors des deux premières courses et un souci dans la troisième mais insuffisant pour le faire chuter, il reste en tête du classement général après ce round! A noter la seconde victoire en carrière du plus jeune vainqueur de l’histoire, le néo-zélandais Scott McLaughlin qui continue à faire très mal à Alex Prémat dans *l’autre* Holden du team Fujitsu. La troisième course aura permis aux équipes bleues (Ford) de briller un peu mais Holden écrase totalement le championnat, une fois encore, cette année. Et impossible de ne pas mentionner la première victoire en carrière de Chaz Mostert pour Dick Johnson Racing dans la course 3!

Le blabla des sports méca

La nouvelle Citroen C-Elysée WTCC! W00t: (images ici)

Le Moto GP ajuste son règlement et permettra aux écuries d’accepter jusqu’à 4 motos l’an prochain contrairement à 3 jusqu’à présent. C’est un changement qui peut être très très intéressant par exemple pour que Cal Crutchlow puisse rejoindre *plus aisément* l’écurie Yamaha officielle ou que Casey Stoner revienne chez Honda HRT, car c’est applicable uniquement aux écurie « usine ».

En V8 Supercars, James Courtney a prolongé son contrat avec HRT Holden Racing Team de 3 ans jusque 2016 alors que récemment, lorsque Volvo a annoncé son arrivée dans le championnat avec Garry Rogers Motorsports (actuellement Fujitsu Racing Holden), Scott McLaughlin a été confirmé comme faisant partie de l’aventure jusqu’en 2016 également. Il se dit que le second baquet pourrait revenir à Alex Prémat (actuellement en place) ou à un pilote Suédois imposé par Volvo. Affaire à suivre.

Question calendrier, pas de F1 pendant 3 semaines mais du WRC avec le Rallye des 1000 lacs (Finlande), le WTCC en Argentine, le BTCC à Snetterton, le DTM à Moscou et j’en oublie sûrement! Tout ça le weekend prochain!

Bonne semaine!

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Motorsport Weekend 19/21 Juillet 2013

Ah! Weekend! Il est temps pour les pilotes de bosser et nous de les regarder, enfin, si possible. Il y avait du lourd cette fois-ci avec le Moto GP à Laguna Seca, l’ALMS à Mosport, Superbike à Moscou, ELMS au Red Bull Ring, Superstars, VLN et j’en passe…