xbr-ico-2

Opinion: 5 bolides originaux d’un point de vue ‘physique’ qu’il nous faut en jeu vidéo

xbr-ico-2Une voiture, un moteur, un volant et quatre roues. Pour des studios aussi expérimentés que Turn 10 ou Slightly Mad Studios, l’intégration d’une nouvelle auto ‘classique’ dans leur jeu doit se faire de façon quasi automatisée. Mais que se passe t’il dans le cas de véhicules véritablement originaux? C’est exactement le genre de bolides qu’il serait intéressant de tester dans une simulation digne de ce nom:

05 – Australian V8 Ute

On commence tranquillos avec l’Australian V8 Ute, dans sa version de course. Oui c’est juste un gros pick-up, mais regardez bien, il n’en existe aucun dans Forza ou pCars (le GMC Syclone ne compte pas, et ne me parlez pas du Subaru Brat). Il existe dans GRiD Autosport car Codemasters a toujours un coup d’avance quand il s’agit de l’originalité.

Techniquement, ce n’est pas une révolution, moteur avant, roues arrières motrices, on doit se rapprocher du comportement d’un minibus rabaissé, même en version race car. La quasi totalité du package est tirée de la routière des 2 modèles (Holden et Ford), avec le V8 sous le capot et des pneus Yokohama en 235/40R18, étroits et pas vraiment très agressifs en terme d’adhérence. Si ça semble trop lent, il y aurait toujours la possibilité de booster le tout à la Forza, pneus en 355, compresseur et ailerons réglables!

Ok les V8 Utes n’ont trop rien d’original mais je les trouve cool!

04 – FIA Truck Racer

Imaginez 5500 kilogrammes, plus de 1200cv, 2000nm de couple et une vitesse limitée à 160kmh pour des raisons de sécurité. C’est la recette des monstres du championnat européen de courses de camion. Sur PC il existe des jeux de course de camion depuis des années, mais ils arrivent rarement sur console et encore moins sous la forme de simulations. Il y a eu Truck Racer sur Xbox 360 et il me semble que Codemasters (encore eux) ont introduit quelques camions dans leurs anciens jeux (genre TOCA Race Driver ou CMR DiRT).

Malgré l’énorme popularité des championnats de camion, ils ne sont pas entrés dans le cercle des sports méca les plus couramment représentés, voilà pourquoi la présence d’un ou 2 modèles dans un jeu vidéo serait probablement bien accueillie, car très originale. En Europe, ces camions se déplacent sur des circuits comme Valence, le Nurburgring, Zolder ou Le Mans Bugatti, ce qui prouvent qu’ils s’adaptent sans souci à la vaste majorité des pistes.

03 – Nissan GT-R LM NISMO

Le concept révolutionnaire d’une LMP1 traction aura été plus « différent » que « compétitif » pour reprendre les dires de Carlos Ghosn, le président de Renault-Nissan, visiblement peu impressionné par la performance assez dramatique des Nissan GT-R LM NISMO au Mans. Loin derrière les autres LMP1, elles étaient presque aussi lentes que les LMP2 … Nissan.

Pourtant, l’idée est intéressante, sinon un peu folle. Moteur avant, roues avant motrices plus larges que celles de derrière dans le but de créer de longs tunnels pour une vitesse max supérieure à la concurrence. Et ça a marché, la GT-R LM NISMO a figuré parmi les plus rapides en ligne droite, mais Le Mans n’est pas un ovale. Quoi qu’il en soit, avant que Nissan ne parte sur un design à moteur central 4 roues motrices + kers comme la Porsche 919 Hybrid (ou arrête purement et simplement son programme LMP1), il serait sympa de mettre la main sur une version virtuelle de cette bizarrerie.

02 – Tyrrell P34

Tout le monde connaît la Tyrrell à 6 roues alors pourquoi n’est-elle jamais en jeu vidéo? Les développeurs ont ils peur de ne pas savoir retranscrire son comportement, mais était-il si différent que ça avec 4 roues à l’avant au lieu de 2? Évidemment, avant même son aspect particulier, c’est le fait qu’elle ait gagné en F1 qui la rend particulière. Pôle position, victoire et même 1-2 au Grand Prix de Suède 1976 pour Sheckter et Depailler.

Son designer, Derek Gardner, pensait que l’un des plus gros problèmes des F1 de l’époque venait des énormes pneus avant qui ressortaient et constituaient un problème aérodynamique. Il décida de les remplacer par 4 roues de 10 pouces pour la direction rentrées derrière l’aileron avant. Mais des pneus plus petits tournent plus vite et s’usent plus vite. Le développement des pneus tarda à venir et la voiture fut abandonnée après 2 ans. Une fois correctement développés, les pneus avant firent de la P34 une véritable terreur en courses classiques. Le moteur est le fameux Ford DFV V8 de 3 litres, il développe environ 450cv alors que l’auto pèse moins de 590kg.

01 – Deltawing

Si Jennifer Lopez se tenait debout, puis allongeait son buste sur une table, vous obtiendrez la Deltawing. Maintenant retirez cette image de votre esprit car cette machine n’a jamais été aussi populaire ou excitante que la chanteuse d’origine porto-ricaine. Le concept est novateur, il s’agit de réduire la traînée aérodynamique afin de booster la vitesse en ligne droite. Ça vous rappelle quelque chose? C’est normal, car le designer est le même que pour la Nissan GT-R LM NISMO: Ben Bowlby. Étant donné que la Deltawing n’a jamais obtenu de résultat significatif, ceci explique peut-être cela pour la Nissan…

Mais la Deltawing sort de l’ordinaire et a aussi été développée en version « coupé », donc avec cockpit fermé. Le véhicule ne dispose pas d’aileron avant ou arrière car il produit tout son appui via le dessous. Les roues avant ne font que 15 pouces et 120 de large, avec des disques de 280mmm…A l’arrière on passe à 300 en largeur mais toujours 15 pouces et des disques conséquents en 381mm. Le moteur est un 4 cylindre turbo de 350cv transmis aux roues arrières, la voiture ne pèse que 635kg, fluides et pilote à bord.

La Deltawing ne semble pas à sa place avec les autres bolides « conventionnels ». Elle est tellement large derrière et fine devant que les règles classiques des sports mécaniques ne semblent pas s’appliquer à elle. Peut-on considérer l’avoir dépassée dès que l’on a les roues avant au delà de ses roues arrières? Et il est difficile d’imaginer le comportement d’une auto avec des pneus aussi petits et rapprochés devant. Pourtant les vidéos embarquées présentent un pilotage assez classique. En tout cas c’est une auto très intéressante qu’il serait sympa de tester en jeu, elle y aurait sans aucun doute plus de succès que dans la vraie vie.

Ne reste plus qu’à espérer que les développeurs partagent mon (notre) enthousiasme pour les bizarreries automobiles et les modélisent dans nos jeux préférés!

Laisser un commentaire