Pack Alpinestars Forza Motorsport 5 – L’Alfa Roméo Spider QV

L’Alfa Roméo Spider est un « Roadster » produit par la marque italienne entre 1966 et 1993 sous différentes formes. Le modèle présent dans Forza Motorsport 5 est de 1986, ce qui correspond à la 3ème génération. Un coupé « Dolce Vita » qui peut en surprendre plus d’un, de retour via le pack Alpinestars de mars 2014:

Évidemment, Turn 10 (même s’il s’agit d’un retour de Forza 4), n’a pas modélisé n’importe quel Alfa Roméo Spider, il s’agit de la version Quadrifoglio Verde, équipée de nombreuses modifications esthétiques tels que les bas de caisse, rétroviseurs, nouveaux pare-chocs, spoiler, jantes en 15 pouces et soft-top démontable…par rapport à une version « standard ».

Pour le reste, les statistiques du jeu donnent toutes les informations essentielles, à savoir une IP très basse, moteur avant, propulsion et 1156kg sur la balance. C’est prometteur!

C’est le genre de bolide old-school que l’on aimerait garder d’origine pour rouler pépère le long de la Costa Dorada mais bon, ici on va tenter d’en faire une auto de course respectable alors direction le magasin de pièces!

Comme dit plus haut, l’auto part très bas, en D250 avec à peine plus de 4 en tenue de route, il va falloir régler ça pour aller de l’avant. Les ailerons Forza ne sont pas trop hideux et ne gâchent pas la ligne de l’auto, ce qui est toujours bon à prendre! Les 3 types de gomme passent tranquillement sans même quitter la classe D et on peut déjà espérer une bonne compétitivité dans au moins 3 classes (D/C/B)…Les bonnes nouvelles continuent avec les largeurs de gomme…2 seulement à l’avant mais très généreuses, +45 et +65! Derrière, c’est identique et on peut vite se retrouver avec des pneus en 255 aux 4 coins!

alfa_romeo_spider_qv_forza_motorsport_5_01

Ajoutez à cela un arceau-cage apparent qui ne pèse que 50kg et le tableau semble parfait. Mais il manque quelque chose: des chevaux.

Le petit moteur 2 litres atmosphérique peut monter en gamme ou être remplacé par un 2 litres VVT de 158kw, 3.7L V6 de 248kw ou, soyons fous, un V8 4.5 tout droit sorti de la Ferrari 458 Italia! Les autres possibilités comprennent la transmission intégrale et le passage au turbo ou compresseur centrifuge.

Le tout combiné est certain de proposer aux génies du montage/réglage une auto compétitive dans plusieurs classes même si son comportement n’est pas forcément très docile. L’auto souffre du syndrome des bolides « étroites » qui est intéressant d’un côté pour sa réactivité mais gênant de l’autre avec une fâcheuse tendance à se mettre sur 2 roues…A quand les spacers et élargisseurs d’ailes dans Forza Motorsport?

alfa_romeo_spider_qv_forza_motorsport_5_05

Points +

  • Dolce Vita
  • Une Alfa Roméo « QV »
  • IP basse, propulsion, nombreuses possibilités

Points –

  • Retour de Forza 4, pas une vraie nouveauté
  • Pas de moteur en Forzavista
  • Décapotable uniquement, pas de hard ou soft top

*Images de la communauté via Forza Motorsport 5

 

Laisser un commentaire