Pack Alpinestars Forza Motorsport 5 – La Toyota GT One TS020

Pour moi les voitures de course sont sacrées, notamment celles des compétitions les plus prestigieuses comme Le Mans. Il y a tellement de technologie (quelle que soit l’époque), de passion et la volonté de maximiser le potentiel et la performance, que je n’aime pas les modifier. Je vais peut-être faire une exception avec la Toyota GT One:

La Toyota GT One (TS020) est une voiture de course initialement développée pour la catégorie GT1 mais ensuite adaptée à la catégorie prototypes LMGTP. Elle a participé aux 24h du Mans 1998 et 1999.

Quand l’ère « Groupe C » prend fin en 1994, Toyota décide de se lancer dans la compétition GT et ce, avec 2 modèles. D’un côté, avec la Supra et son 6 cylindres turbo et de l’autre, aussi bizarre que ça puisse paraître, avec la MR2, qui devient le monstre « SARD MC8-R« , « équipée d’un V8 bi-turbo…Une auto que je rêve de voir arriver dans FM.

Au départ, la Supra est la plus performante mais la MR2 prend ensuite le dessus et c’est vers celle-là que Toyota se tourne pour le futur. Cette incroyable MR2 est un peu l’ancêtre de la Toyota GT One.

Toyota a bénéficié d’avantages tirés d’interprétations « étonnantes » des règles. Tout d’abord, la voiture de course devait avoir un équivalent de route, mais celui-ci ne serait jamais vendu au public, donc toute idée de confort a été effacée pour se concentrer à 100% sur la performance. Deuxième « interprétation », il était indispensable que les autos disposent d’un espace de rangement « pouvant recevoir une mallette« , histoire de passer pour une véritable voiture et non un prototype sur route ouverte. Toyota parvint à convaincre l’ACO que leur réservoir d’essence, lorsqu’il est vide, peut servir d’espace de rangement et accueillir une mallette…Bref, le sport mécanique et la compétition en général, c’est la loi du meilleur cheateur. Si si, c’est vrai.

En 1998 la meilleure des Toyota se place 9ème, 25 tours derrière la Porsche 911 GT1. Cette performance ne représente pas le potentiel des autos qui tournaient aussi haut qu’en seconde place lors des essais et qualifications.

Pour 1999, l’ACO change les règles, étant donné que les « GT1 » étaient plus rapides que les LMP. Il devient indispensable de produire plus de versions ‘route » pour être éligible en GT et donc des changements sont inévitables. Porsche se retire, Mercedes transforme sa CLK GTR en Mercedes CLR, Panoz et Nissan passent à des prototypes ouverts, Audi arrive, BMW reste et Toyota fait comme Mercedes. Etant donné que la GT-One n’est autre qu’un proto camouflé, les modifications à effectuer sont mineures.

La Toyota GT One est un avion. Lors des essais officiels, elle prend les 1ère, 3ème et 5ème places. Lors des qualifications, 1ère, 2nde, 8ème! La course est évidemment une autre histoire. La GT One souffre de ses pneus en raison de débris laissés par d’autres voitures…BMW remporte Le Mans et la seule GT One restante termine seconde. Elle ne roulera qu’une seule autre fois, aux 1000km de Fuji 1999…Seconde place, un tour derrière la Nissan R391.

La suite on la connaît, la F1, beaucoup d’argent dépensé et pas une seule victoire. Reste que la GT One est un bolide exceptionnel, véritable monstre de technologie avec son V8 Bi-Turbo de 3.6 litres, 600cv, 650nm, 900kg, plus de 360kmh.

Et dans Forza 5? Je ne sais pas, peut-être qu’en enlevant les brides elle peut suivre les R18 et 908 HDi, ou peut-être que Le Mans a ralenti depuis 🙂

140401-0027-20

Points +

  • Bijou d’ingénierie
  • ForzaVista absolument exceptionnel

Points –

140401-0024-36 140401-0024-23 140401-0027-33 140401-0026-43 140401-0025-08

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Tour d’horizon du pack Alpinestars de mars [Forza 5]

Disponible depuis le 4 mars 2014 au tarif habituel de 9.99€ (ou moins pour les possesseurs du Season Pass), le pack Alpinestars ajoute, sans surprise, 10 autos merveilleusement modélisées à votre garage Forza Motorsport 5. Classique, moderne, de course et même brutale, il y a une auto pour tous les goûts: