Premières impressions sur Forza Motorsport 5 à la Gamescom 2013

Avec toutes les histoires et revirements de situation qui ont entouré l’annonce officielle de la Xbox One à l’E3, il se peut que pas mal de joueurs soient encore incertains quand à la console qu’ils achèteront pour passer à la next-gen. La meilleure solution, c’est encore de les convaincre avec des jeux de grande qualité, et question course sur Xbox, ça veut dire Forza 5!

Arrivé en avance, j’ai pu participer au (très court) événement Forza Motorsport 5 Behind Closed Doors environ 20 minutes avant l’horaire prévu. Parmi les personnes présentes dans la session précédente il y avait Alan Boiston que vous connaissez surement pour ses vidéos de la chaîne Team VVV sur Youtube. Il est grand le bougre!

BSG9isSIMAAjn5b

Dans la (petite) pièce, un canapé, quelques chaises et Dan Greenawalt accompagné de Brian Ekberg (community manager) pour environ 20 minutes de blabla sur Forza, démo à la clé.

Forza 5 Behind Closed Doors

Dan Greenawalt est un super communiquant, ce côté agace certains joueurs mais moi je suis plutôt fan, je ne l’appelle pas « Forza Master » ou « Forza God » pour rien! Reste que le plus important c’est le jeu et voici mon résumé du discours bien ficelé de Dan:

  • Nouveau moteur graphique, du 1080p.
  • Forza 5 proposera de vrais serveurs dédiés accompagnés du système Smart Match qui trouve des adversaires idéaux pour vous.
  • Quelques mots sur le Drivatar, basé sur la technologie du Cloud.
  • Selon Dan, le plus important est que le jeu dispose d’un moteur physique de grande qualité. Il revient sur le partenariat avec Pirelli pour Forza 4, et comment avec Turn 10 ils ont trouvé un moyen d’aller plus loin non seulement dans la physique du jeu mais carrément au niveau de la Science (avec un grand S) en général.

J’en profite pour remarquer que le menu du jeu s’apparente à l’interface de la Xbox 360 ou celle de Windows 8, toutes les options sont disponibles en cases sur un seul et même écran, c’est du plus bel effet, mais évidemment les vidéos et photos étaient interdites.

  • Retour avec Dan qui évoque les 26 voitures Autovista de Forza 4. Nous savons désormais que la TOTALITE des autos de Forza 5 ont reçu le traitement Autovista. Dan précise que si une Honda Civic n’est pas aussi « exotique » qu’une Pagani Huayra (à l’écran à ce moment là), une narratrice vous divulguera quand même toujours une anecdote intéressante par voiture.
  • Oui les véhicules ne sont plus présentés par Jeremy Clarkson, il n’avait certainement pas l’intention de se taper des com sur 500 caisses! (NDLR) – Par contre, Dan assure qu’il y a + de contenu Top Gear dans FM5 que FM4 avec notamment la présentation des « ligues » (voir après) par le trio de Top Gear.
  • La carrière du jeu est divisée en ligues et séries. Les ligues regroupent des types ou genres de voitures similaires comme les hatchbacks (berlines à hayon) etc etc
  • A noter que l’on ne démarre plus le jeu avec des caddies mais avec des bolides du genre Subaru BRZ et BMW Série 1M, par ailleurs il sera toujours possible d’aller ensuite vers des véhicules plus ou moins puissants.
  • Le jeu compte 42 « Series » dans 8 « ligues », Dan précise qu’il faut compter entre 75 et 90 minutes pour finir une série, je vous laisse calculer la durée de vie du mode, je suis nul en maths.
  • On passe ensuite au sujet préféré de Dan: la physique.

BSGg7p9IQAAz-JF

Il lance alors la démo, Laguna Seca avec une bonne vieille Mercedes 300SL. Comme dans Forza 4, vous ne démarrez pas immédiatement, il y a un peu de « lifestyle » avant la course avec différents angles de vue. Nouveauté du 5, il y a des gens sur la piste, ça discute, ça prend des photos etc

  • Dan Greenawalt s’appuie ensuite la dessus pour mettre en avant le travail sur les circuits « il y a + de vie, plus de détails, on voit les fissures, les défauts de la piste« .
  • Petit rappel: 1080p60fps, Dan y tient.
  • Comme dans leurs précédentes démo FM3 et FM4, Dan utilise un bouton « auto-pilote » pendant qu’il commente la vidéo.

« Mister Rossi », connu par les joueurs Forza comme l’Intelligence Artificielle la plus furieuse du jeu (généralement il roule dans des voitures rouges), s’en prend à la 300SL de Greenawalt, il faut croire que la next-gen ne l’a pas calmé!

Graphiquement le jeu est très propre, mais je vous donnerais mes impressions à ce sujet là un peu plus tard, dans la seconde partie. On note le fort roulis de la vieille Mercedes. 

  • Dan pause le jeu au corkscrew pour mettre en avant le nouveau moteur de suspensions du jeu. Il décrit le type de suspensions très spécifique de la 300SL (j’ai oublié dsl) pour expliquer le carrossage très prononcé qu’elle prend à cet endroit là. 

En gros il faut comprendre que c’est réaliste et c’est vrai que c’est assez bluffant. Même pas 10 minutes dans la session et l’assistante qui précise déjà qu’il ne va pas falloir tarder…Planning millimétré chez Microsoft…mais Dan est dans son élément: parler de la physique du jeu:

  • En plus du jeu des suspensions, les pneus travaillent d’une toute nouvelle façon grâce (attention ça devient technique) à l’isolation de nombreuses variables que Turn 10 a pu obtenir via de nombreuses expérimentations effectuées par la société américaine CALSPAN.
  • CALSPAN est en fait un testeur de pneus, ils possèdent les machines qui sont utilisées par certains des plus grands manufacturiers de pneus au monde (dont Pirelli). Le test s’appelle d’ailleurs Calspan Test. Bref, il savent de quoi ils parlent.
  • Microsoft a fourni de nombreux pneus à Calspan pour effectuer des essais et obtenir des résultats dans des conditions spécifiques (extrêmes), ce qui permet à Turn10 de récupérer ces données et de les intégrer dans Forza. Il s’agit non plus simplement de physique des pneumatiques mais de science à part entière.

C’est compliqué je sais, ce que vous devez savoir c’est que le jeu n’a rien à voir avec les anciens Forza, tout au moins si la manette que j’ai essayé n’était pas cassée! Plus sur le gameplay sous peu…

La course se termine et je remarque les jauges Driver Level et Affinity Level, probablement le niveau du joueur et le niveau d’affinité avec chaque marque, qui assure des réductions en concession. Classique.

C’était évidemment trop court, les quelques questions posées avant la fin de la session n’apportaient pas grand-chose. On se serre la main et il est temps d’aller essayer le démo alors que Turn 10 se prépare au prochain groupe!

Forza 5 Gamescom 2013

Laguna Seca – McLaren P1, Ferrari F12 et Ford Focus ST

La démo de la Gamescom donc, il y avait aussi l’Audi R18 TDI et la Mercedes 300SL. Récemment, lors d’une partie en ligne avec mon compère Takumi, il me disait: « Hé, c’est facile quand même Forza… » pendant qu’il enchainait des tours tranquillement avec un Muscle Car sur Infineon Raceway.

C’est vraiq qu’on s’est habitué avec 3 Forza sur Xbox 360…C’est peut-être ça qui m’a poussé à lancer la démo avec la McLaren P1, pas d’ABS, pas de TCS, boite manuelle, direction simu, adversaires durs. On va dire que j’étais présompteux…

Départ face à 3 ou 4 IA, la voiture ne se lance pas, oui il faut engager la vitesse, pas grave, je les rattraperais facile…Seulement au premier virage c’est le choc: grosse vibration dans les gachettes, blocage de roues, freins la totale, réaccélération trop brutale et tête à queue. Peut-être à l’exception de l’Hennessey Venom, je ne pense pas que ça me soit jamais arrivé dans Forza 4! Je finis tant bien que mal le seul tour de la démo, en misérant absolument partout, sorti large au virage 5 ou 6 (en bas de la montée vers le Corkscrew) et là, il faut freiner très tôt, même avec la P1!

Le ressenti est si différent qu’on ne dirait pas Forza! Je retente ma chance avec la Ferrari F12. Certes il y a aussi beaucoup de puissance mais moteur à l’avant, ça devrait passer…Même calvaire. le jeu est incroyablement difficile et différent. Il faut beaucoup plus de précision dans la direction et les gâchettes sont incroyablement sensibles (je bloque rarement les roues dans FM4) donc je me demande si c’est davantage le fait de la nouvelle manette ou de la nouvelle physique combinée des pneus et suspensions.

Bon, vu que je suis incapable d’emmener une supercar autour de Laguna Seca, je me rabats sur la Ford Focus ST. C’est pas une Focus ST qui va me faire galérer quand même! Evidemment si, elle me fait galérer, énormement de sous virage, la manette qui vibre tout le temps et un calvaire qui se termine avec un plongeon à l’intérieur au dernier virage pour ne pas finir dernier (et encore je suis sorti large je pensais qu’il allait croiser).

Après quelques minutes d’essais et celles passées à regarder les autres jouer je me pose des questions. Au niveau du visuel, de l’animation et dans son ensemble, le jeu ne me choque pas. Certes c’est beau c’est propre, ça sonne bien, mais je ne trouve pas ça éblouissant. En fait Forza 5 me fait énormément penser à Forza 2 sur 360, soit le premier « vrai » Forza next-gen.

Dans un sens c’est positif, car les jeux suivants ont été spectaculaires et dans l’autre je ne peux m’empêcher de me demander si Turn 10 a eu suffisamment de temps pour développer tout ça.

Quoi qu’il en soit, les premiers avis sont souvent trompeurs, mais j’aimerais bien retenter quelques tours…Je vais pas me laisser dominer par une Ford Focus ST quand même!

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Turn 10 envahit Twitch avec le Forza Invitational le 25 mars prochain

Quelques mots dans le dernier article « Rear View Mirror » en date sur le site officiel forzamotorsport.net évoquent le « Forza Invitational« , teasé depuis dimanche sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce que c’est? Un rassemblement de pilotes de même niveau dans des courses diffusées via la fameuse plateforme Twitch. Apparemment, de nombreuses teams ont déjà été contactées pour participer à l’événement mais il reste des places! Voici comment tenter votre chance: