Rareté n°3: La Ford McLaren Mustang M81

La Ford Lotus Cortina est l’une des collaborations les plus populaires et renommées sur base de modèle Ford, mais saviez-vous que le géant américain à eu recours à McLaren au début des années 80? Le résultat? Une bonne vieille Mustang tellement body-buildée qu’elle semble échappée du championnat IMSA GT!

003a
002
IF

TRA Kyoto, Rauh Welt, Liberty Walk (…) de nos jours tout le monde paie son kit large mais aucune époque n’a autant été synonyme avec les ailes élargies que les bonnes vieilles « eighties », et cette Mustang ne fait pas exception.

Un seul coup d’oeil et vous vous faites « Mais qu’est-ce que c’est que cette Mustang de fou et pourquoi j’en ai jamais entendu parler?« . La réponse tient en 2 mots: « Malaise Era« .

Suite à la naissance et explosion des Pony Cars puis Muscle Cars aux USA (certaines avec plus de 400cv à la fin des années 60), les choses ont mal tourné. Les crises pétrolières (1973 et 1979) poussent le gouvernement américain à changer les règles en vigueur en faveur de véhicules plus économes en carburant et émissions polluantes. Les gros V8 américains ont donc un mal fou à rivaliser avec les petites voitures importées du Japon.

Ford McLaren Mustang M81
Ford McLaren Mustang M81
Ford McLaren Mustang M81

Entre 1973 et 1983, les constructeurs américains ont donc la corde au cou, habitués aux gros V8 atmosphériques et n’ayant jamais véritablement voulu développer de petit 4 cylindres. Tous les véhicules de l’époque offrent donc des performances absolument horribles (150cv d’un V8 de 7 litres? Really?) et, malheureusement, la Mustang McLaren M81, avec son kit supra-large, ne fait pas exception.

Avec une esthétique aussi criarde, vous vous attendez probablement à un bon vieux « 5.0 » V8 sous le capot mais non, c’est un 4 cylindres 2.3 turbo légèrement retravaillé par McLaren Engines. Bon pour 175cv et 197nm, le moulin propulse la Mustang à 100kmh en 10s et nécessite plus de 17 secondes pour atteindre 400m sur piste de drag. Un peu la honte. Même pour les années 80.

Pourtant, le reste ne prête pas tant à la moquerie. Le kit aérodynamique a été développé en soufflerie. Les suspensions KONI ont été réalisées sur-mesure, les barres stabilisatrices ont été renforcées, de superbes jantes 3-pièces BBS entourent des pneus en 255 et cachent des disques et plaquettes nettement plus agressifs que sur le véhicule de série. L’intérieur accueille les occupants avec des sièges RECARO et un arceau-cage complet renforce l’identité « Racing » du monstre.

Ford McLaren Mustang M81
Ford McLaren Mustang M81
Ford McLaren Mustang M81

D’ailleurs, niveau production, il était question de sortir pas moins de 250 de ces Mustang McLaren. Au final, juste 10 ont vu la lumière du jour, et souvent avec le moteur d’origine (soit 132cv au lieu des 175 du concept).

Donc c’est un véritable flop. Un véhicule mort-né parti d’une bonne idée mais au mauvais moment. Et c’est exactement pour cela qu’il nous la faut en jeu vidéo et notamment dans Forza!

Imaginez 2 secondes lui coller le 4 cylindres 2.3 turbo Ford désormais présent dans la Mustang Ecoboost ou la Focus RS, ou plus simplement un gros V8 5 litres (Mustang GT) ou 5.2 litres (Shelby GT350)!

Voilà comment on donne une vraie vie (virtuelle) à un véhicule qui a eu une misérable vie (réelle). Sûr et certain que Microsoft pourrait aisément passer quelques coups de fil et modéliser ce bébé pour FM7. Mode Dream activé.

Laisser un commentaire