Test de F1 2014 sur Xbox 360

Décidément Codemasters nous nargue avant de passer à la nouvelle génération de consoles ! Après un « nouveau GRiD » qui s’est avéré être Autosport et un DiRT 4 que l’on attend toujours, leur jeu de F1 2014 est resté sur la case Xbox 360 / Playstation 3 avant une version 2015 qui ouvrira enfin le bal sur Xbox One / Playstation 4. Alors, record du tour ou sortie de la voiture de sécurité ?

Nouvelle année, nouveau jeu

Depuis que Codemasters a pris possession de la licence officielle de la F1, le championnat a proposé son lot de nouveautés chaque année, permettant au jeu sensé le représenter,  de suivre ces évolutions. Ces dernières années nous avons eu de nouveaux circuits, de nouvelles écuries (en + ou en -) et les habituels « transferts » et ajouts/retraits de pilotes. Pour l’année 2014 cependant, le studio britannique a eu la lourde tâche de reproduire des changements profonds dans le championnat : adieu les V8 atmosphériques, bonjour les V6 turbo !

Si vous suivez la F1, vous savez que ces moteurs changent dramatiquement la conduite en raison d’une courbe de couple nettement plus grande. Ajoutez à cela une aérodynamique volontairement « réduite » et un système hybride 2x plus puissant (+160cv) et vous obtenez une F1 aussi différente que possible de celle des années passées. Ajoutez à cela de nouveaux tracés : le Red Bull Ring (un revenant) et Sochi, au pays de Vladimir, et vous obtenez un cocktail très excitant ! En tout cas sur le papier, la domination de Mercedes m’ayant totalement détourné des GP en direct…Mais bon, le jeu vidéo permet au moins d’altérer la réalité (non Lewis, tu ne gagneras pas)!

1
F1 2014 007
F1 2014 006
F1 2014 005

Nouveaux moteurs et vieux moteur

Le pilotage est toujours agréable, mélange de simulation pure et dure et d’accessibilité totale, tout dépend du niveau d’aides à la conduite activées. Avec la « totale » désactivée et en vue cockpit, l’expérience de jeu reste excellente et engageante, on peut alors se plonger dans la course et tenter d’atteindre les objectifs d’équipe, ce qui peut être très gratifiant sur les longs GP !

Avec les différentes vues disponible, il est possible de reproduire les tours vus à la TV presque à l’identique, la plus grosse différence viendra des inévitables « a-coups » dans la direction lorsque l’on joue à la manette (comme moi). Le couple supérieur du moteur turbo ne se ressent peut-être pas autant que prévu et les têtes à queue sont relativement rares, à partir du moment où vous savez ce que vous faites ! Voilà qui m’amène à l’introduction de ces fameuses nouvelles « power units » pour l’année 2014. Elles n’affectent pas le gameplay de façon dramatique en dehors de la sonorité très différente (et bien rendue) par rapport aux anciens moteurs et de la 8ème vitesse (qu’il ne faut pas oublier de passer en boite manuelle) !

Les week-ends de course suivent leur train train habituel, ce qui n’a rien de mauvais car c’est comme ça qu’ils se déroulent en vrai ! Essais, qualifications, course, objectifs de développement qui permettent d’améliorer la machine en cours de saison et de prendre l’avantage sur votre équipier. Malheureusement, un grand nombre d’éléments sont recyclés des éditions précédéntes (pas juste F1 2013). Les instructions venant des stands sont similaires voire, probablement, absolument identiques et certaines des cut-scenes, par exemple après la course, sont pareilles qu’F1 2012.

Plus égale moins ?

Si les monoplaces sont les reines du show, les arènes dans lesquelles elles évoluent sont au moins aussi importantes. Tout le monde connait Monza et l’adore probablement (à juste titre) mais il n’y a rien de mieux que de découvrir un nouveau terrain de jeu. Sochi, conçu par l’inévitable Tilke, reprend le feeling de plusieurs autres circuits notamment Abu Dhabi et Valence (oui le circuit déjà dead et enterré, tout comme Istanbul Park ou le GP d’Inde, de Corée, vous savez?). C’est un circuit sympa, plus intéressant que le véritable GP qui s’y est déroulé. Le Red Bull Ring est un revenant, autrefois appelé A1Ring, il favorise la puissance pure. Ajoutez à cela le retour en alternance d’Hockenheim (contre le Nurburgring) et vous passerez la majorité de la saison en terrain conquis pour peu que vous ayez l’expérience d’au moins 1 autre F1 par Codemasters.

Les modes de jeu sont classiques : Carrière, Championnat, Multijoueur, Ecran partagé et la saison en coopération. Le revenant n’est autre que le mode « défi » (challenge). Dans ce mode, vous affrontez des scénarios plus ou moins hardus qui vous récompensent par des médailles (or/argent/bronze) en fonction de votre succès. Le mode Season Challenge est également de retour, vous pouvez choisir un rival et tenter de le battre au meilleur de 3 tentatives.

F12014 04
F12014 03
F12014 01
F1 2014 009

F1 2014 ne peut pas être considéré comme un mauvais jeu mais difficilement comme un « grand » jeu non plus. Où est passé tout le contenu Classique ? L’arrivée des nouvelles monoplaces était-elle suffisante dans l’esprit des joueurs pour se passer des bolides, pilotes et circuits des années 80 et 90 ? Je pense qu’au contraire, l’arrivée de nouvelles époques (années 70) et circuits (Kyalami?) et pilotes (Sir Jackie Stewart!!) aurait-été un plus non négligeable pour une F1 qui, disons le, est véritablement à la croisée des chemins.

Décidément Codemasters nous nargue avant de passer à la nouvelle génération de consoles ! Après un « nouveau GRiD » qui s'est avéré être Autosport et un DiRT 4 que l'on attend toujours, leur jeu de F1 2014 est resté sur la case Xbox 360 / Playstation 3 avant une version 2015 qui ouvrira enfin le bal sur Xbox One / Playstation 4. Alors, record du tour ou sortie de la voiture de sécurité ? Nouvelle année, nouveau jeu Depuis que Codemasters a pris possession de la licence officielle de la F1, le championnat a proposé son lot de nouveautés…

Passage en revue

Note générale

Un f1 2013.5 ?

Résumé : Quoi qu'il en soit, F1 2014 reste un titre de qualité, clairement à la hauteur de la franchise mais auquel il manque l'étincelle qu'on est en lieu d'attendre après 5 itérations (quand même!). Les yeux se tournent désormais tous vers F1 2015, prévu sur One/PS4/PC et sensé arriver plus tôt dans la nouvelle saison, accompagné de mises à jours fréquentes. Codemasters attendra-t'il son objectif de 1080p et 60fps ? Sauront-ils réinventer la roue ? Le contenu classique sera t'il de retour ? Fernando Alonso sera t'il chez McLaren ? Sebastian Vettel chez Ferrari ? Jean-Eric Vergne toujours chez Toro Rosso ? De nouveaux circuits feront ils leur apparition ? La grille sera t'elle composée de seulement 18 monoplaces (bye bye Caterham/Marussia) ? Mais surtout, espérons que Jules Bianchi soit sur la grille, ça nous assurerait le meilleur F1 2015 possible.

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Nouveautés 2014 toutes là
  • Retour bienvenu d’anciens modes de jeu
 
  • Graphiquement pas extra
  • Beaucoup de recyclage
  • Feeling F1 2013.5

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Un carnet des développeurs et plusieurs éditions annoncées pour DiRT 4

Codemasters et Koch Media viennent d’annoncer ce mercredi la disponibilité de diverses versions day one pour DiRT 4. La première que vous pourrez retrouver un peu partout proposera une voiture supplémentaire avec la Hyundai R5 exclusive, un événement unique et une icône fondateur. Vous retrouverez la même édition chez Micromania avec un Team Booster pack en plus et une autre chez Amazon avec un Steelbook exclusif. Codemasters profite aussi de cette annonce pour nous dévoiler un premier carnet des développeurs centré sur le mode Votre Course.