Test de Need For Speed Rivals sur Xbox One

J’ai une confession à vous faire, ça fait des lustres que je n’ai pas joué à un Need For Speed! Le passage à la next-gen semble être l’occasion rêvée pour renouer le contact avec la franchise de course la plus mythique qui soit. Pour faire court, je me demande si ce n’est pas lui LE jeu de course de la sortie de la Xbox One.

Pour se lancer dans la nouvelle génération de consoles, EA  a confié le développement à un nouveau studio scandinave appelé Ghost Games, supervisé par Criterion. Du coup, c’est sans grande surprise que l’on retrouve le “fond” de n’importe quel NFS récent (depuis Hot Pursuit en fait) dans ce Rivals. La recette immuable a toujours autant de goût: des pilotes avides de vitesse et des policiers (avides de pilotes avides de vitesse). C’est un peu comme une pizza margarita, on se dit que c’est trop simple mais au final on est sûrs de ne pas détester.

Welcome to Redview County

Il n’y a pas beaucoup d’habitants là bas, non, la plupart des gens ont fui, transformant les routes en un long circuit ininterrompu, paradis des racers. Mais la loi y est toujours appliquée, spécialement par une unité de police digne de Dubaï. Le véhicule de base en patrouille est une Mercedes-Benz C63 AMG Black Series, ça devrait le faire non? En fait pas vraiment.

Le lieu de la confrontation des pilotes et des forces de l’ordre est le conté de Redview. Ghost Games a réalisé un environnement vaste et très diversifié qui ressemble tantôt à Forza Horizon, tantôt à Test Drive Unlimited mais aussi aux NFS précédents. Le top du top c’est son côté “open world” qui vous permet de vous balader sans murs invisibles et sans temps de chargement, sur asphalte et en dehors (chemins seulement, pas de hors piste). Redview County me fait aussi penser à Outrun avec ses tunnels qui vous font passer de routes enneigées à des déserts arides en 500m. “Loslesque”, mais ça fonctionne. Avant d’enchaîner les kilomètres, le jeu présente les forces en présence et les avantages qu’il y a de chaque côté.

Nfs Rivals 007
Nfs Rivals 008
Nfs Rivals 009
Nfs Rivals 006

Cops versus Racers

Vous ne trouvez pas ça péjoratif/réducteur comme terme? Flics contre pilotes? Comme si les officiers des forces de police ne pouvaient pas être des pilotes. Enfin bref, Redview County c’est la guerre. Need For Speed Rivals se sert de cinématiques stylées pour mettre en avant la rivalité entre les 2 groupes. Les pilotes sont à la limite accrocs à l’adrénaline, prêts à tout pour rouler à la limite du danger. Les policiers sont prêts à aller au delà des limites pour rétablir la loi…

TEST NFS RIVAL PS4 XBOX ONEQue vous débutiez en tant que policier ou pilote, vous pourrez à tout moment changer de camp et vivre une sorte de carrière parallèle. Personnellement, j’ai préféré me concentrer sur la carrière de policier avant de passer du côté obscur de la force, ou alors l’inverse je ne sais plus. Les policiers ont des objectifs à remplir, notamment arrêter un maximum de racers et certaines “têtes d’affiche” mais aussi réussir des défis de temps en passant des checkpoints le plus vite possible. Les objectifs sont récompensés en fonction de votre temps et rapidité d’exécution. Vous ne pouvez pas acheter d’améliorations mécaniques pour vos véhicules mais des outils d’interception de plus en plus puissants et perfectionnés. Par ailleurs, les autos sont gratuites, il faut atteindre un certain nombre d’objectifs pour en débloquer.

Pour chaque voiture, il y a 3 “styles” qui se présentent à vous et chaque pourra évoluer en réalisant les objectifs (par groupes de 3) qui l’attirent le plus. Cela veut aussi dire que quand vous aurez fini l’histoire, chaque étape proposera encore 2 alternatives à compléter avant de pouvoir atteindre les 100%, enfin les 50% car il y a toujours le côté opposé qui vous attend!

Chez nos amis les pilotes, les choses sont un peu différentes. Toujours la même structure avec “triple choix” de “missions” mais il s’agit ici des course face à d’autres racers et surtout, être capable d’échapper aux forces de police. La réussite vous octroie des “speed points” que vous pourrez dépenser de diverses manières (achat véhicules, peintures, livrées complètes, améliorations mécaniques) mais il y a un “mais”: pouvoir revenir à une planque pour encaisser vos points. Si vous êtes détruits ou arrêtés par la police, c’est la banqueroute. Vous gardez votre évolution de carrière cependant (objectifs remplis avant arrestation).

Les 24h de Redview

Il y a plusieurs raisons qui scotchent la manette Xbox à vos mains quand vous jouez à Need For Speed Rivals. D’une, encore une fois, le monde ouvert, on veut toujours se balader, essayer d’aller plus vite, sautez plus loin, enchaîner des drifts ridiculement longs et à haute vitesse et parfaire son contrôle de chaque véhicule… ensuite il y a l’interface du jeu, maîtrisée par Electronic Arts depuis des années.

Une fois sorti de votre planque ou commissariat, il n’y a presque plus aucun menu, la liberté est totale. Certes, l’écran est assez encombré et il faut un peu de temps pour se faire à ce fouillis et l’incroyable densité graphique du jeu (ça vole de partout!!!). Si vous faites PAUSE, le jeu continue derrière, une énième façon de vous déconseiller de couper l’action qui se déroule à chaque instant (à noter que ça peut tout de même être gênant le temps de s’habituer).

L’un des points excellents d’NFS Rivals est la continuité et la multiplication des activités, notamment du côté pilote. Vous pouvez lancer une course puis enchaîner directement après avec une course sauvage pendant laquelle vous êtes pris en chasse par la police qui peut, souvent, avoir un impact direct sur le résultat final. Il faut ensuite encore parvenir à s’enfuir pour aller sauvegarder tous les Speed Points, ou prendre le risque de “chauffer” quelques flics pour grappiller quelques $$$ en plus. C’est absolument génial. Et ça ne le serait pas si le gameplay n’était pas à la hauteur.

TEST NFS RIVAL PS4 XBOX ONEDans la plus pure tradition NFS, le gameplay est arcade, accessible mais teinté de réalisme, notamment la différence de comportement entre propulsion et 4 roues motrices. La plus grosse “entrave” au réalisme est l’utilisation du frein à main, qui deviendra rapidement stratégique dans le jeu. En gros, les autos peuvent faire demi-tour sur 5m, comme si elles n’avaient pas de poids. Une caractéristique qui ne gâche en rien le fun. Les sonorités moteur et générales sont excellentes. Le framerate m’est paru comme “bizarre” sur Xbox One…Avec le temps on s’y fait mais le passage au 60FPS ne serait pas un luxe…

Connecté sans connexion

Au lancement, le jeu vous propose de vous connecter à votre compte Origin avec l’identifiant et mot de passe que vous avez pu utiliser dans de nombreux autres jeux EA. Dès que vous faites cela, vous rejoignez un serveur qui peuple Redview County de 5 autres joueurs humains. Oui 6 joueurs en ligne. En 2013. Sur next-gen. Hmm.

Nfs Rivals 001
Nfs Rivals 002
Nfs Rivals 003
Nfs Rivals 004

Mais en fait rien n’est vraiment fait pour initier le contact entre les différents joueurs et, vu que le monde reste peuplé d’IA Pilotes et Policiers, chacun vaque à ses activités sans trop se rendre compte de la présence des autres. A moins de se concerter, l’expérience de jeu “connectée” (il est possible de jouer uniquement avec des amis en privée ou de jouer solo, offline) en serveur public est presque inutile, ce qui est un peu dommage.

J’ai une confession à vous faire, ça fait des lustres que je n’ai pas joué à un Need For Speed! Le passage à la next-gen semble être l’occasion rêvée pour renouer le contact avec la franchise de course la plus mythique qui soit. Pour faire court, je me demande si ce n’est pas lui LE jeu de course de la sortie de la Xbox One. Pour se lancer dans la nouvelle génération de consoles, EA  a confié le développement à un nouveau studio scandinave appelé Ghost Games, supervisé par Criterion. Du coup, c’est sans grande surprise que l’on retrouve le…

Passage en revue

Note générale

Résumé : Mais cela n’est pas suffisant pour ternir le beau tableau dressé par Ghost Games pour sa première réalisation, qui plus est, sur une nouvelle génération de consoles. Le fait d’avoir délaissé Need For Speed ces dernières années aura probablement joué dans mon attachement envers ce titre (et le fait que ce soit le pôle opposé de Forza 5, complémentaire en réalité) car je ne ressens pas la répétition que certains peuvent connaître après avoir rincé Hot Pursuit, The Run et Most Wanted d'affilée. Il y a des grosses habitudes “Burnout Paradise” tout de même, mais ça ne peut pas être catalogué comme un défaut. Au final, Need For Speed Rivals offre une expérience excellente, accessible et un effet “waouh” qui est absolument indispensable sur une nouvelle console, et pour ça, c’est peut-être bien lui LE meilleur jeu de course disponible sur next-gen.

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Flic ou Pilote avec des voitures excellentes de chaque côté
  • Carrière équilibrée des 2 côtés
  • Améliorations Pilote et Police
  • 3 styles par mission
  • Évolution du choix des véhicules
  • Rejouabilité élevée avant d’atteindre 100%
  • Open world, Redview County est un excellent terrain de jeu
  • Sons, graphismes et réalisation générale
  • Action non stop avec effets visuels à tomber
  • Des Ferrari dans NFS
  • Au moins ici il y a des Porsche (…)
 
  • Framerate un peu bizarre
  • 6 joueurs en ligne sans grand intérêt
  • Quelques bugs graphiques
  • Pas de tuning ou choix de pièces individuelles

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Forza Horizon 3 : Des images de quelques véhicules leakés

Comme vous le disait Monkey il y a quelques heures, des joueurs PC ont mis la main sur des dossiers qui annoncent les prochains véhicules qui vont faire leur apparition dans Forza Horizon 3. Si vous avez du mal à y croire, j’ai peut-être pour vous une série d’images qui va définitivement vous convaincre puisque celles-ci nous montrent quelques-uns des modèles qui ont été cités comme la Renault Alpine Le Mans, l’Aston Martin DB11, la Cadillac ATS-V ou la Mercedes McLaren SLR.