Test de The Crew sur Xbox One

Annoncé en grandes pompes lors de l’E3 2013, The Crew, la nouvelle franchise de jeu de course d’Ubisoft, est enfin arrivée début décembre sur Xbox 360, Xbox One et Playstation 4. Avec une map gigantesque et un côté « MMORPG« , The Crew a de sérieux atouts. Suffisant pour mériter vos précieux euros ? Réponse dans ce test de la version Xbox One du titre.

Une aire de jeu hors normes

Le développement de The Crew a du être titanesque, ce n’est pas souvent qu’un jeu est retardé aussi longtemps et qu’il passe par cinq phases bêtas (ouvertes et fermées) avant sortie et il suffit de jouer quelques minutes pour prendre conscience de l’ampleur du jeu. Par rapport à Forza Horizon 2 ou même Need For Speed Rivals, The Crew propose aux joueurs une version miniature (mais énorme à l’échelle d’un jeu vidéo, hormis Fuel) des Etats-Unis d’Amérique. De nombreuses grandes villes sont modélisées comme Los Angeles, New York, mais aussi Las Vegas ou Miami. Dès le début du jeu, la carte entière est ouverte, ce qui assure des road-trips de folie façon « Est-Ouest » et dans tous les autres sens.

the crew test xbox one ps4Pour se faire une idée de la taille de la carte; il faut environ 45 minutes pour faire un New YorkLos Angeles. Cela peut paraître peu dans l’absolu mais c’est autant de temps qui vous permettrait de faire 2 ou 3 fois le tour de la map d’Horizon 2 et probablement encore plus dans NFS Rivals. Un véritable tour des USA de The Crew (disons NY-Miami-Dallas-LA-Portland-Detroit-NY) vous demandera bien 2 heures et 30 minutes et ce, en roulant comme un porc principalement sur voie rapide. C’est IMMENSE!!! L’immensité de la carte contient plus que de simples lignes droites et grosses agglomérations et on sent le travail des designers à ce niveau. Pas ou peu de maisons « copier coller » le long des routes, de nombreuses zones de découvertes qui mettent en avant les lieux les plus connus de chaque région et donc, en jouant, vous en apprendrez assez sur les USA comme, là où se trouve la NASA, la forme de l’arche de Saint Louis, le Grand Canyon, les Salt Flats de Bonneville ou encore les chutes du Niagara. Evidemment, cette immensité pose quelques problèmes comme l’aspect visuel…

The Crew est très nettement en dessous de Forza Horizon 2 visuellement, également en dessous d’NFS Rivals. C’est un peu comme comparer Assassin’s Creed et GTA. GTA est moins beau mais la carte est tellement plus grande et le jeu propose tellement plus de choses à faire qu’au final, les graphismes passent au second plan. Est-ce aussi le cas dans The Crew? Je n’en suis pas sûr.

The Crew 005
The Crew 002
The Crew 003
The Crew 004

Un gameplay à revoir

La première chose qui fâche au sujet de The Crew c’est le gameplay. Imaginez un jeu dans lequel vous passez 99.99% de votre temps à conduire et … vous n’aimez pas la conduite… A la Gamescom et au Paris Games Week, on m’a assuré que le gameplay était basé sur Driver San Francisco, un jeu que j’ai absolument ADORÉ mais au final ce n’est clairement pas ça. La surprise s’est présentée lors de la 1ère bêta fermée sur console. Lors de la seconde, il semblait y avoir eu un mieux mais le jeu est apparemment revenu aux solutions de la première bêta pour sa sortie définitive. Entre les 2 bêtas, un sondage avait permis aux joueurs d’exprimer leur ressenti sur le jeu et la conduite était CLAIREMENT et DE LOIN le point le plus critiqué. Etant donné qu’il n’y a (apparemment) pas eu de changement, Ubisoft et Yvory Tower, studio français développeur du jeu, devaient savoir que les critiques seraient de retour.

Mais quel est mon problème avec le gameplay? Et bien il semble y avoir une zone morte ÉNORME dans la direction. Il est difficile de rouler tout droit, on doit sans cesse faire des corrections, ce qui lance l’auto dans des embardées (gauche droite gauche droite…) durant lesquelles on perd presque l’adhérence. Mais au même moment, il est impossible de maintenir un drift. Au final, j’ai l’impression de conduire une 4 roues motrices avec 75% du couple envoyé aux roues avant. Il y a sans cesse du sous-virage, même avec une propulsion. Cette mauvaise nouvelle, je l’ai tout d’abord attribuée au genre et au niveau de ma voiture de départ (Camaro, Challenger, Mustang ou 370Z) et je pensais que les améliorations « régleraient » cette sensation désagréable dans la direction. Mais non. L’auto garde son caractère quel que soit son niveau d’évolution dans la catégorie que vous lui collez, car une auto dans The Crew peut avoir plusieurs visages…

Modifiez votre véhicule comme vous le souhaitez

L’une des grosses qualités de The Crew est de proposer plusieurs types de modifications pour un seul et même bolide. En toute honnêteté, seuls les quatre bolides de départ proposent chacune des modifications possibles à savoir Street, Raid, Dirt, Perf et Race. Ces « kits » changent DRAMATIQUEMENT le style de votre auto et aussi son gameplay, mais pas de façon suffisamment significative pour totalement effacer mes critiques sur la direction. Ces différents kits permettent de s’adapter aux nombreux terrains que les joueurs rencontrent aux USA et ils suivent la progression de l’histoire car oui, il y a un scénario, vous croyiez que ce jeu n’était qu’une balade sur la route 66?

test-the-crew-01Sans entrer dans les détails au risque de vous spoiler, il s’agit de l’histoire d’une revanche à très grande échelle. Arriver à ses fins vous poussera, au travers d’un héro « hipster » qui ressemble trait pour trait à Gordon Freeman (Half Life), à infiltrer le monde des courses illégales et des organismes criminels qui les gèrent. Perso, j’ai aimé l’histoire, je pense qu’elle est bien réalisée avec d’excellents dialogues et cut-scènes en images de synthèses absolument superbes. Peut-être qu’en 2030 on pourra jouer avec le rendu des cinématiques, mais probablement pas. Les options permettent de mettre le jeu en anglais sous titré FR si vous voulez un feeling encore plus « american road movie » et dans toutes les langues, le boulot est très bien effectué. Malheureusement, dans les faits, les missions se répètent très vite et une seconde GROSSE critique concernant The Crew ne tarde pas à apparaître: l’Intelligence Artificielle.

Je comprends la nécessité de garder les jeux « funs et accessibles », et qu’il ne faille pas un diplôme de dextérité vidéo-ludique pour gagner à tous les coups mais dans l’ensemble, les joueurs semblent aimer quand un minimum de réalisme est de mise. Et l’IA, notamment lorsqu’elle gère les forces de police, est tout sauf réaliste. Dans leurs pauvres « Ford Crown Victoria » d’origine, les policiers vous rattraperont et défonceront même si vous dépassez les 350kmh, ils ne sont pas ralentis en hors piste et semblent jouer avec une physique différente du joueur lui-même! Associez cela à la conduite qui me donne parfois l’impression que j’ai des pieds à la place des mains et la frustration monte en puissance. Par ailleurs, et malgré le fait que j’aime le scénario, il est d’une grande rigidité, il n’est pas possible de ne pas atteindre les objectifs car un bon vieux « recommencer » vous attend au tournant.

Petit à petit, alors que j’enchaînais les missions, les déplacements, les améliorations et les kilomètres dans ce méga terrain de jeu, il a commencé à me sembler évident que The Crew a été developpé par des tas d’entités différentes ensuite rassemblées dans le jeu final. En fait, c’est probablement comme ça que sont réalisés tous les jeux d’envergure, certains s’occupent de la partie sonore, d’autres des graphismes, de la physique, de l’histoire etc etc, mais quand le tout est « bien fusionné », ces partitions disparaissent pour donner un tout cohérent. Dans The Crew, j’ai l’impression que certains ont fait un meilleur boulot que d’autres ou alors que la mayonnaise n’a pas totalement pris. Exemples: Toute la partie « intérieurs » lorsque l’on modifie sa voiture, change de kits, personnalise l’intérieur ou extérieur de son bolide est vraiment excellente. Je trouve même l’intérieur des voitures (la vue qui permet de choisir les teintes de sièges) supérieur à celui de Forza Horizon 2 au niveau du repose pied, on a une meilleure sensation de profondeur via le jeu des ombres et lumières et je ne parle même pas de l’animation de « l’explosion » de chaque véhicule quand vous changez de kit. C’est vraiment très impressionnant. Et à côté de ça vous prenez la route et la conduite est « spéciale » pour ne pas dire plus. Et pourtant au même moment, le jeu reconnait très bien les surfaces et ne fait pas l’erreur de Forza Horizon 2 dans lequel une Ariel Atom va aussi bien hors piste qu’un Ford F-150.

Avec The Crew, je me retrouve sans cesse avec un jeu qui me donne d’un côté et qui me reprend de l’autre. Le titre est-il trop ambitieux?

The Crew 009
The Crew 010
The Crew 011
The Crew 012

Un mode en ligne perfectible

Je ne peux pas terminer sans parler de l’expérience en ligne, car même si vous pouvez effectuer les missions en solo (comme dans GTA5 online), il est préférable de jouer avec des amis/pilotes rencontrés en ligne. Enfin, ça c’est ce qu’Ubisoft veut nous faire croire car dans les faits c’est … vrai et faux.

the crew test xbox one ps4L’évolution dans The Crew se fait à 2 niveaux, votre personnage (jusqu’à 50) et votre véhicule (jusqu’à 1299) pour CHAQUE CONFIGURATION. Cette précision est cruciale car vous pouvez avoir une Mustang A FOND en version Street et même pas à moitié en version PERF ou autre. Imaginez un peu comment cela booste la durée de vie du jeu, atteindre 1299 sur chaque configuration d’une seule et même auto est déjà difficile à croire. Pour améliorer votre auto il y a évidemment l’histoire mais aussi des défis disséminés partout sur la carte, sur autoroutes, nationales, chemins et hors piste et vos résultats vous assurent des médailles (Bronze, Argent, Or puis Platine une fois le niveau 50 de pilote atteint) transformés en pièces performance appliqués sur votre monture. Quand vous jouez seul, vous battez l’IA (qui en course est moins ridicule que la police en poursuite) et récupérez l’or, afin d’améliorer votre auto au max avec la pièce offerte (ECU, Supensions, Freins, Moteur…). Quand vous jouez avec 3 amis ou inconnus, il n’y en aura souvent qu’un seul qui obtiendra l’or, parfois aucun. Donc il est possible de se sentir lésé et de préférer améliorer son auto seul avant de rejoindre ses amis en multi, tous avec des autos du même niveau. Oui mais cela ne sert à rien.

Ayant reçu le jeu avant certains de mes amis Xbox Live, j’ai amélioré mon auto vers le niveau 350 en Street alors que les autres n’étaient qu’aux alentours du niveau 50. A ma grande surprise: ZÉRO DIFFÉRENCE. Je n’allais pas plus vite, je ne freinais pas plus fort. Il semble que le jeu « équilibre » les performances d’un véhicule d’une même configuration pour s’assurer que personne ne sois « à la traîne ». Une idée louable mais qui donne l’impression d’avoir joué pour rien. A terme, on se rend compte que le niveau de la voiture suit majoritairement le niveau de la progression dans le jeu et que si vous avez un gros niveau, c’est avant tout que vous avez fini le jeu, pas que vous avec un bolide hors du commun. Je me souviens avoir suivi et dépassé sans problèmes des Koenigsegg Agera et RUF CTR3 avec ma 370Z de 500cv. Pourquoi devrais-je alors dépenser des millions pour changer de voiture si tout le monde va à la même vitesse?

D’ailleurs, les autos coûtent cher en concession et les missions ne rapportent pas tant que ça…Je n’ai pas trouvé les micro-transactions intrusives mais tout de même… 1 million pour un Hummer modifiable dans seulement 2 configurations…c’est un peu dommage. Beaucoup de véhicules ne proposent qu’une seule configuration autre que le modèle d’origine et au final, comme dit plus haut, pas sûr qu’un mec en Focus ne me bouffe pas pour autant…Bizarre.

Annoncé en grandes pompes lors de l'E3 2013, The Crew, la nouvelle franchise de jeu de course d'Ubisoft, est enfin arrivée début décembre sur Xbox 360, Xbox One et Playstation 4. Avec une map gigantesque et un côté "MMORPG", The Crew a de sérieux atouts. Suffisant pour mériter vos précieux euros ? Réponse dans ce test de la version Xbox One du titre. Une aire de jeu hors normes Le développement de The Crew a du être titanesque, ce n'est pas souvent qu'un jeu est retardé aussi longtemps et qu'il passe par cinq phases bêtas (ouvertes et fermées) avant sortie…

Passage en revue

Note générale

A améliorer

Résumé : The Crew n'est pas assez cohérent dans son game design pour faire l'unanimité. Ses graphismes sont nettement en dessous de ceux de la concurrence et le gameplay pour présenter un obstacle difficile à surmonter. Cependant, si vous acceptez de passer outre ces quelques frustrations, vous vous retrouvez avec un monde que même 1000 lignes de texte supplémentaires ne saurait couvrir. Le jeu est tellement ÉNORME qu'il a son propre WIKI intégré, le travail des développeurs est monumental. Forza Horizon 2 est un peu comme une mignardise, une bouchée délicieuse qui reste en bouche mais disparaît vite dans l'estomac. The Crew c'est plutôt une méga Apple Pie américaine, moins goutteuse mais qui vous rassasie pendant des heures. Alors, vous avez faim ou vous avez déjà bien mangé?

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Monde immense et très bien rempli
  • Véritable sensation de liberté
  • Voir une montagne au loin et pouvoir la gravir…puis redescendre de l’autre côté!
  • Les différentes configurations de véhicules
  • Scénario sympa et voix excellentissimes
  • Comportement différent selon la surface
  • GPS s’adapte aux capacités de votre véhicule
 
  • Gameplay frustrant
  • IA parfois juste ridicule
  • Graphismes en deçà de la concurrence
  • Certains bolides ne proposent qu’une seule configuration
  • Prix des véhicules
  • Seulement 38 bolides
  • Seulement 4 bolides proposent toutes les transformations

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

The Crew : Calling All Units annoncé avec une ultimate édition

Vous pensiez qu’Ubisoft en avait fini avec The Crew ? Et bien non ! L’éditeur et Ivory Tower profitent de cette édition 2016 de la Gamescom pour annoncer The Crew : Calling All Units, un nouveau mode de jeu qui introduira un nouveau gameplay Police vs. Street Racers avec plusieurs nouveaux véhicules et une dizaine de niveaux supplémentaires.