Test de Trials Fusion sur Xbox One

Le troisième membre de la famille “Trials” sur console est arrivé le 16 Février en nous proposant un voyage dans le futur! Au menu? 2 roues! 4 roues! Cascades et gamelles garanties! Le cocktail a toujours plu jusqu’à présent, mais la next-gen et son côté “bling bling” sera t’elle suffisante pour élever la franchise au niveau supérieur?

Welcome to the Future

trials fusion test reveiwPour moi, Trials est une énigme. C’est le jeu le plus populaire le plus improbable qui soit dans le genre (on ne parle pas de viser de cochons avec des oiseaux ou combiner des bonbons). Le trial, en tant que sport, n’est pas si populaire que çà…Je veux dire…Je pense qu’un jeu de SpeedBoat ou de Course de jet-ski aurait plus “d’appeal” qu’un jeu de trial…mais surtout, c’est la punition que représente le jeu qui me dépasse. Mais on reparle de ça plus tard.

Nouveau jeu, nouveau monde. Redlynx nous emmène “into the future” et c’était clair dès les premiers artworks du jeu. Étant donné que la physique du jeu reste la même (ouf), il était surtout question de changer le look du jeu et les environnements sont très sympa une fois la 1ère seconde et son retard de texture insupportable et absent des versions PS4 et PC, passée. Oui je déteste cette seconde, j’ai payé 100€ de plus qu’une PS4, j’aimerais avoir au moins “aussi bien”. Bref…

Ce nouveau monde est relativement accueillant étant donné que Redlynx nous propose un tutoriel simple et efficace. Apprentissage pour les uns, remise dans le bain pour les autres, il aide à se préparer aux multiples obstacles qui se trouvent entre le rider et son but: Mourir le plus vite possible. Tout démarre “lentement et facilement” avec l’un des 6 bolides du jeu. Comme toujours, la difficulté se corse au fur et à mesure que vous engrangez les médailles de bronze, argent, or, voire mieux.

Ce sont neuf chapitres et 54 épreuves qui vous attendent. Entre les “courses” chronométrées, il y a aussi quelques épreuves d’adresse comme la désormais mythique “paf le pilote”. Grosse nouveauté cependant au menu: le FMX. Ce système de figures à utiliser avec le stick droit permet de gagner des points en l’air. Personnellement, je ne suis pas un grand fan de cet “ajout” et les compétitions de FMX font partie des rares où je ne force pas trop pour obtenir une médaille de qualité. Il m’est difficile d’enchaîner avec précision les figures parfois imposées et franchement, le tout n’est pas vraiment indispensable à l’expérience de jeu.

Voilà c’est fini

Selon que vous vous satisfassiez de la première médaille qui tombe ou que vous cherchiez à obtenir le top du top dans chaque épreuve, la durée de vie de Trials Fusion passe du simple au quintuple. Et je ne parle même pas des épreuves Extrêmes qui multiplient par 1000 le temps passé sur le jeu si, comme moi, vous êtes normalement constitué au niveau dextérité.

trials fusion test reveiwMon ressenti est que le jeu se “plie” extrêmement vite et ce pour plusieurs raisons. D’une part, les premières maps sont simples, voire très simples et même s’il est possible d’y revenir à l’envie pour “claquer un temps”, c’est tout de même de la répétition. D’autre part, il y a l’extrême (encore) frustration qui s’empare de quiconque passe plus d’une demi-heure sur ce jeu (donc on arrête et on passe à autre chose).

Trials Fusion semble à la limite du masochisme. On appuie sans cesse sur BACK (ou son équivalent sur One) pour relancer la map car B (recommencer au dernier checkpoint), non merci, on veut tous un “run sans faute”, donc on recommence du début sans arrêt. Le maniement du rider ne manque pas de nous faire hurler devant la TV, voire émettre des bruits (cris) bizarres que nos proches n’avaient encore jamais entendus. Après de nombreuses minutes, trop c’est trop (parfois c’est le jeu lui-même qui vous kick: GAME OVER LOSER) et on arrête, sans avoir progressé mais avec les mains moites et les battements par minute qui ont augmenté de 25%.

Je suis certain qu’il serait possible de déterminer scientifiquement que TRIALS FUSION NUIT A LA SANTÉ! Mais je ne vais pas le faire car je suis accro à ce jeu. Obtenir une médaille de platine sur une map Extrême est l’une des choses les plus dures (donc gratifiante) qu’il soit possible de faire sur les consoles de Microsoft, mais, bien avant ce niveau, il n’y a juste pas d’autre jeu qui donne cette sensation d’enchaînements parfaits, comme les différentes notes qui composent une mélodie. Trials Fusion, c’est un instrument de musique, tant que ça sonne faux, on ressaie, au risque de vouloir péter le piano…

Communauté à la rescousse

Comme dit plus haut, j’ai trouvé le contenu du jeu short. Vous allez me dire, la rejouabilité (limitée dans le temps, question de santé mentale) est là mais aussi “c’est qu’un jeu XBLA, à 20 balles”. Oui mais moi j’ai craqué big time: Season Pass au PRIX DU JEU: soit 20+20=40€. Il garanti 1 AN DE DLC.

trials fusion test reveiwEt là j’entends ceux qui s’exclament “mais bouffon c’est à cause de toi qu’ya du DLC, faut pas acheter!” Faiblesse. Pardonnez moi. En fait, il y a aussi un peu d’expérience dans ce choix: Dans Trials Evolution, les créations (gratuites) de la communauté n’étaient accessibles qu’aux joueurs possédant les nouveaux objets présents dans les packs de téléchargement additionnel! Redlynx a été super-malin sur ce coup: PAYEZ et vous aurez du GRATUIT A VOLONTÉ. Trials Fusion, c’est comme Flunch. Évidemment, ce qui était vrai dans Evo le sera dans Fusion et, depuis la sortie du jeu, on peut déjà entrevoir les capacités créatives de ceux qui osent s’aventurer dans l’éditeur de maps du jeu. Plus de 8.000 maps ont été créées au moment où j’écris ces mots et d’ici la fin de l’année, je vois bien les 50k. Oh yeah.

Sans surprise, les joueurs comme vous et moi sont aussi pervers que les créateurs du jeu et votre rider favori, personnalisé de la tête au pied, périra de moultes façons. Mais bon, tant que le mien meurt avant le tien, ça me va!

Le troisième membre de la famille “Trials” sur console est arrivé le 16 Février en nous proposant un voyage dans le futur! Au menu? 2 roues! 4 roues! Cascades et gamelles garanties! Le cocktail a toujours plu jusqu’à présent, mais la next-gen et son côté “bling bling” sera t’elle suffisante pour élever la franchise au niveau supérieur? Welcome to the Future Pour moi, Trials est une énigme. C’est le jeu le plus populaire le plus improbable qui soit dans le genre (on ne parle pas de viser de cochons avec des oiseaux ou combiner des bonbons). Le trial, en tant…

Passage en revue

Note générale

Très bon !

Résumé : Le Trials next-gen est donc arrivé et il ne représente pas vraiment la "révolution" que l'on aurait pu attendre avec le changement de plateforme. En gardant la même "base" (de qualité) et en ajoutant quelques nouveautés (Quad, FMX...), Fusion assure quand même le service minimum. La communauté et les DLC se chargeront de garder le tout "à jour" pendant de longs mois (voire années).

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Nouveaux environnements
  • Nouveau style graphique
  • Plus de personnalisation
  • Gameplay qui rend fou mais toujours aussi bon
  • Techniquement propre mais pas exceptionnel sur Next-Gen
  • Rejouabilité infinie en fonction de votre santé mentale et attrait pour le masochisme
  • FMX a le mérite d’exister
  • Central des Pistes indispensable et génial
  • Editeur de tracés fantastique, pour ceux qui osent
  • Pyroséquençage
 
  • Améliorations nécessaires dans le Track Central (notamment pour savoir quelles pistes on a déjà parcouru sans attendre de voir si on a un temps dans le classement)
  • Retard de texture que je ne pardonnerais jamais. JAMAIS!
  • Contenu short (maps et motos des précédents Trials)
  • Le jeu se repose sur ses acquis, Fusion n’est pas une révolution, attention à la complaisance
  • Modes online retirés, devraient arriver plus tard
  • Season Pass au prix du jeu, sans pitié

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Codemasters annonce officiellement Micro Machines World Series

Suite au leak d’avant-hier, Codemasters et Koch Media annoncent officiellement ce jeudi la sortie prochaine de Micro Machines World Series sur Xbox One, Playstation 4 et PC. Dès le 21 Avril prochain, les joueurs auront la possibilité de retrouver la célèbre franchise avec un gameplay classique et des graphismes en haute définition. Le titre proposera plusieurs modes de jeu jouables jusqu’à 12 en ligne ou à 4 en local. Vous retrouverez ci-dessous un premier trailer du jeu accompagné de quelques informations.