Test du DLC « Riders of the Rustlands » de Trials Fusion sur Xbox One

Ça aura été un peu plus long que d’habitude, mais la salve de téléchargements additionnels de Trials Fusion est désormais lancée. Le DLC Riders of the Rustlands donne un premier aperçu de ce que l’on peut attendre dans les mois à venir de la part de Redlynx. Prometteur, décevant et alarmant à la fois.

Riders of the RustlandsOn a tous fait semblant d’être choqués quand Ubisoft a annoncé Trials Fusion a 40€ avec Season Pass inclus. Comment se passer d’un Season Pass et de DLC de nos jours? On dirait que les jeux n’ont plus le contenu nécessaire ou les joueurs la patience nécessaire pour survivre une année complète sans une injection de téléchargement additionnel payant. C’est d’autant plus étonnant pour Trials, un jeu connu pour sa capacité à « créer son propre contenu ». Mais bon. Fan du jeu et du studio Redlynx, j’ai craché les 40€ et patiemment attendu l’arrivée du 1er DLC que voici.

Le contenu de Riders of the Rustlands

Le 29 juillet, sors de la ville avec le premier pack de contenu pour Trials Fusion : Riders of the Rustlands ! À la lisière de la zone high-tech dans laquelle Fusion se déroule, ces parias oubliés de tous vivent de bric et de broc.

Riders of the Rustlands

Enrichis ton aventure avec de nouveaux contenus :

  • 10 nouvelles pistes (six pistes Trials classiques, deux de Supercross, un jeu d’adresse et une piste FMX)
  • 18 nouveaux défis de pistes (dont des fonctions secrètes, des mini-jeux cachés, etc.)
  • 5 nouveaux succès/trophées
  • Des dizaines de nouveaux objets pour l’éditeur de pistes : épaves de véhicules, entrepôts et bien plus encore !

Ce monde impitoyable n’est soumis à aucun ordre. Oseras-tu sortir des sentiers balisés de Trials Fusion ? Le tout vient du site officiel trials.ubi.com

Les maps en vidéo (spoilers inside)

 

Impressions

Riders of the RustlandsLe gameplay intemporel de Trials Fusion marche à merveille, il est difficile de critiquer le jeu techniquement même s’il n’utilise qu’une portion de la puissance des consoles actuelles, je ne vais pas vous refaire un test du jeu. La mécanique de jeu reste la même, il faut une extrême dose de dextérité associée à un calme de moine tibétain, c’est parfois très dur mais très gratifiant aussi. Les maps offrent un défi varié en fonction du niveau de difficulté et il est toujours possible d’y retourner pour grapiller quelques secondes, essayer une autre moto ou chercher les mini-jeux cachés dans les recoins. N’utilisant pas l’éditeur de maps, je ne sais pas exactement ce que valent les nouveaux objets, j’espère le découvrir via le Track Central dans les semaines à venir. Par contre, le plus gros souci de ce DLC, c’est la quantité de contenu.

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer avec ce qui se faisait il n’y a pas si longtemps que ça, sur Trials Evolution:

RIDERS OF DOOM DLC:

  • 35 nouvelles maps
  • 20 maps solo
  • Certaines des maps les plus dures jamais créées
  • 5 nouveaux tournois
  • 5 nouveaux circuits supercross
  • 10 nouveaux jeux d’adresse
  • L’un des jeux est sans fin et génère sans cesse de nouveaux obstacles
  • Banshee 350cc, nouvelle moto spéciale pour les obstacles les plus difficiles
  • Nouvel environnment BIG SANDS 4km2
  • Nouveaux objets, musiques, effets sonores et effets visuels
  • Le Riders of Doom dispose des avancées du premier DLC Origin of Pain
  • Inutile d’avoir le 1er DLC pour profiter du nouveau
  • 400 points Microsoft (5€)

ORIGIN OF PAIN DLC:

  • 400 points Microsoft (5€)
  • 36 circuits
  • Jeux d’adresse en plus
  • Le BMX
  • De nombreux objets en plus pour l’éditeur

Retournez plus haut dans l’article pour comparer avec le contenu du pack Riders of the Rustlands et vous aurez du mal à ne pas vous sentir lésés. Trois fois moins de maps? Pas de tournois? Pas de nouvelle moto? Le tout au même prix? C’est pas bien Redlynx…ou devrais-je dire Ubisoft? Le studio scandinave étant passé dans le giron du méga-éditeur-développeur, est-ce que ça veut dire que l’on est passé de l’autre côté du mur? De passion à raison? De gaming-gaming à business-business? Beaucoup moins de contenu pour le même prix, c’est très alarmant en ce qui me concerne, d’autant plus que la suite des opérations semble identique, voire moindre:

Empire of the sky DLC (2nd DLC Trials Fusion):

Seuls les plus privilégiés ont les moyens de vivre dans cette utopie radieuse et protégée, construite sur des îles flottant dans le ciel. Face à la recrudescence d’activité volcanique, ce programme immobilier offre aux nantis une vie d’oisiveté insouciante. Va encore plus haut avec de nouveaux contenus :

  • 9 nouvelles pistes (six pistes Trials classiques, une de Supercross, un jeu d’adresse et une piste FMX)
  • 18 nouveaux défis de pistes (dont des fonctions secrètes, des mini-jeux cachés, etc.)
  • 5 nouveaux succès/trophées
  • Des dizaines de nouveaux objets pour l’éditeur de pistes : épaves de véhicules, entrepôts et bien plus encore !

Une piste de moins que Riders of the Rustlands, et moi qui pensais que c’était déjà peu!

Riders of the RustlandsEvidemment, le tout sera minimisé par les superbes créations des quelques génies de la communauté Trials, mais combien de temps encore avant que ce genre de pratiques ne lasse les joueurs une bonne fois pour toutes? Et ensuite? Un Trials par an? Un Season Pass par an? Comment la franchise va t’elle se réinventer pour éviter que les joueurs n’aient l’impression d’acheter moins du même jeu à chaque fois? Ce n’est pas le genre de questions qu’un premier DLC devrait poser. Et pourtant… La qualité est là, pas le contenu. Et si vous pensez que je suis le seul, faites donc un tour sur les forums du jeu: http://forums.ubi.com/showthread.php/906972-Thanks-For-the-DLC. 

Ça aura été un peu plus long que d'habitude, mais la salve de téléchargements additionnels de Trials Fusion est désormais lancée. Le DLC Riders of the Rustlands donne un premier aperçu de ce que l'on peut attendre dans les mois à venir de la part de Redlynx. Prometteur, décevant et alarmant à la fois. On a tous fait semblant d'être choqués quand Ubisoft a annoncé Trials Fusion a 40€ avec Season Pass inclus. Comment se passer d'un Season Pass et de DLC de nos jours? On dirait que les jeux n'ont plus le contenu nécessaire ou les joueurs la patience…

Passage en revue

Note générale

Résumé : Si Trials est mort/meurt, alors vive Trials. On sait ce qui arrive aux studios indépendants rachetés par de gros éditeurs et qui ne parviennent pas à générer les revenus espérés par les grosses machines de guerre comme Activision ou Electronic Arts (Bizarre Creations, Black Rock Studios...). Sayonara. Le DLC Riders of the Rustlands est désormais disponible contre 5€ sur Xbox 360 et Xbox One ou compris dans le Season Pass du jeu (20€) qui assure 1 an de DLC inclus. Bon jeu à tous !

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Nouvelles pistes excellentes
  • Nouveaux objets qui feront le bonheur des créateurs
  • Défis rallongent la durée de vie pour ceux que ça intéresse
  • Indication dans le Track Central des créations nécessitant du DLC
 
  • 5 ou 6 fois moins de pistes qu’un DLC Trials Evolution (!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)
  • Pas de nouvelle moto ou véhicule
  • Pas de nouvelle map
  • Pas de nouveaux équipements pilote
  • Toujours pas de mode multi

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Test de Flatout 4 Total Insanity sur Xbox One

2004, c’est l’année de sortie du premier Flatout par Bugbear Entertainment sur Microsoft Xbox. Acclamé par la critique, ce titre déjanté, arcade et super bourrin est resté dans l’esprit des joueurs comme un bon souvenir. Des suites en 2006 et 2007 ont marqué la fin de l’engagement du studio scandinave, créateur de la franchise. Désormais, ce sont les français de Kylotonn Games qui reprennent le flambeau avec la lourde tâche de raviver la flamme. Leur jeu: Flatout 4 Total Insanity!