Test de Things on Wheels sur Xbox 360

Sorti il y a 2 mois, Things on Wheel est le dernier jeu de course en date sur le Xbox Live Arcade. Entre celui-ci et Mad Tracks, leur précédent jeu, les français de Load Inc ont eu 3 ans pour peaufiner leur connaissance du XBLA, bonne pioche ?

Welcome to Rapt…euh Things on Wheels

test-things-on-wheels-01Si vous avez essayé la démo de Things On Wheels vous avez peut-être remarqué que le style graphique du jeu est très fort et très inspiré « Art Déco ». Peut-être que les développeurs sont partis en vacances à Napier (Nouvelle Zélande) ou alors ont-ils vraiment beaucoup apprécié le Rapture de Bioshock, car Things on Wheels est à 200% dans ce style, des menus au design des autos en passant par les niveaux eux-mêmes. La comparaison avec Mad Tracks (sorti en 2007) est inévitable car ToW reste totalement dans le même genre. Dès lors la chose qui saute aux yeux (j’ai relancé Mad Tracks pour m’en assurer) c’est à quel point les développeurs ont amélioré le coté visuel du titre, niveau gameplay cependant, on ne ressent pas une grande évolution.

Parlons peu parlons chiffres

  • 3 : c’est le nombre de niveau de difficultés, facile, moyen, difficile.
  • 3 : c’est le nombre de types de véhicules, répartis entre Vintage, Muscle et Sport.
  • 4 : c’est le nombre d’armes dispo dans le jeu, la rouge vous offre un boost, la bleue gèle les roues de vos adversaires (impossible de tourner), la jaune les électrifie (ça ralenti énormément) et la verte dégage tout ce qui est aux alentours de l’auto.
  • 4 : c’est le nombre de joueurs en mode online.
  • 6 : c’est le nombre de modes de jeu en online.
  • 8 : c’est le nombre de joueurs en offline.
  • 12 : c’est le nombre de véhicules dispo/à débloquer soit 4 machines par type.
  • 20 : c’est le nombre de circuits dans 3 grands, très grands environnements.
  • 800 : c’est le prix du jeu en points Microsoft, un DLC de 320 points est également dispo.

Impressions

Le gameplay est 200% arcade ce qui n’a rien d’étonnant car on a jamais vu de simu de voitures télécommandées (ça pourrait être fun !) du coup les autos répondent brutalement et changent de direction en un rien de temps, ce qui s’avère bien pratique car certains passages sont étroits. L’utilisation du frein en tout cas est à oublier sauf cas extrême comme un virage à 90° après 1 boost. Il n’est donc pas trop difficile de se déplacer sur les tracés mais de nombreux pièges vous rendent la vie dure, en plus des armes que vos concurrents passent leur temps à vous balancer. Les pièges peuvent être activés manuellement en passant sur des cases placées à certains endroits de chaque course, ils varient entre jet d’eau, jet de balles de golf et autres joyeusetés qu’il faudra absolument éviter…les réactions des voitures aux collisions, que ce soit avec l’environnement (plein d’objets sont disséminés sur les circuits) ou avec l’IA est vraiment étonnante voire frustrante, étant donné que l’auto change déjà très facilement de direction en temps normal, un contact avec un concurrent vous enverra voler en sens inverse ou pire, dans le vide. Dans ce cas-là il est possible de se remettre de suite en piste avec le bouton Y mais l’emplacement de retour en jeu semble très aléatoire et des fois on se retrouve bien loin de là où on est sorti…

test-things-on-wheels-02Les 4 armes sont à la fois trop peu et pas assez variées, elles ont chacune leur avantage même si les jaunes et rouges sont à préférer, la rouge sert de boost pour laisser les autres loin derrière et la jaune envoie une décharge électrique à tous les concurrents, où qu’ils soient. Les 2 autres armes sont des armes « de proximité » et si vous êtes loin devant (ou derrière), elles n’ont aucune utilité.

Les niveaux sont grands, même très grands pour ces petits bolides et le premier mode du jeu, appelé « Prologue », vous permet de les visiter entièrement. L’environnement est alors totalement ouvert et on peut se balader sans but, juste pour découvrir les lieux. Les 2 autres modes de jeu offline sont le mode championnat, en 4 étapes et 20 niveaux, il faut gagner pour débloquer la course suivante. Enfin, le mode arcade permet de retenter votre chance sur ce que vous avez débloqué en mode championnat.

Une fois le tout rincé, comptez 4-5h de jeu en fonction de votre niveau, il reste le mode online pour tenter de déterminer qui est le plus fort ! En online, d’autres modes de jeu font leur apparition et ils sont vraiment sympa, en plus des simples « courses » ou « lanterne rouge » (le dernier de chaque tour est éliminé), il existe des modes Endurance, Premier de l’Equipe, Points par Equipe et Qualifications. Les différents modes acceptent 3 adversaires (possible de remplir la grille avec des IA) et de 1 à 9 tours pour faire la différence. Malheureusement, les modes online sont assez désertés et pas facile de tester ces modes qui semblent bien fun…dommage…

Derniers mots !

Au cours des 2 dernières années, la qualité des titres XBLA a énormément augmenté, Load Inc demande 800 MSP pour son Things on Wheels, qui est supérieur esthétiquement à son Mad Tracks d’il y a 3 ans, vendu au même prix, donc bonne affaire. Cependant le manque de fun que l’on ressent dans le jeu verra nombre de gamers lui tourner le dos…il est peut-être temps de trouver une nouvelle formule 

Sorti il y a 2 mois, Things on Wheel est le dernier jeu de course en date sur le Xbox Live Arcade. Entre celui-ci et Mad Tracks, leur précédent jeu, les français de Load Inc ont eu 3 ans pour peaufiner leur connaissance du XBLA, bonne pioche ? Welcome to Rapt...euh Things on Wheels Si vous avez essayé la démo de Things On Wheels vous avez peut-être remarqué que le style graphique du jeu est très fort et très inspiré « Art Déco ». Peut-être que les développeurs sont partis en vacances à Napier (Nouvelle Zélande) ou alors ont-ils vraiment…

Passage en revue

Note générale

Moyen

Résumé : Au bout du compte, Revolt et Micromania avec une sauce de Trackmania n'ont toujours pas un digne successeur sur le Xbox Live Arcade, à qui le tour pour essayer?

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Le design global
  • Modes sympa en multijoueurs online
 
  • Pas très fun
  • Vite répétitif
  • Niveaux trop grands
  • Armes peu utiles et pas assez nombreuses

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Fin de vie le 20 octobre pour le premier Forza Horizon

Microsoft et Turn 10 ont annoncé que le premier Forza Horizon a désormais une date de « péremption »! Pas vraiment mais presque! En gros, après le 20 octobre 2016, le jeu (et les DLC associés) ne sera plus disponible à l’achat de manière digitale (via le store du xbox live et xbox.com). Étonnant pour un jeu à peine rendu rétrocompatible et gratuit.