Test de Test Drive Unlimited 2 sur Xbox 360

Test Drive Unlimited est de retour ! Après 4 ans d’attente suite à un 1er épisode très apprécié des joueurs sur Xbox 360, les studios Eden Games dégainent enfin la suite, pour le meilleur ou pour le pire ?

Ibiza me voila !

test-tdu2-05Mahalo Hawai ! Et Bonjour Ibiza ! Direction l’île « discothèque » pour enfreindre absolument toutes les règles du code de la route au volant de certaines des machines les plus puissantes et exclusives du moment. L’île d’Ibiza propose, pour accompagner son style méditerranéen, près de 1000 km de routes sans compter la partie off road, nouveauté du titre, qui offre à elle seule plus de 400km de chemins à emprunter dans les SUV les plus puissants du marché ! Au rayon des détails qui font baver on peut évoquer le passage jour/nuit (1 journée dure environ 1 demi-heure), les conditions météo ou la possibilité de créer un « club » qui peut compter jusqu’à 32 membres online ! Alors, jeu de l’année ? Hmm voyons voir..

La solar crown !

Parcourir les routes à fond la caisse sans but précis ? Non merci, dans TDU2 il y a une histoire qui, aussi ridicule qu’elle soit, sert de prétexte pour tous ces délits impunis. En gros et sans vous spoiler, la Solar Crown est une sorte de « Cannonball » ou « Gumball 3000» qui voit s’opposer quelques « célébrités » locales dans différentes classes d’automobiles (les motos devraient arriver via téléchargement additionnel un peu plus tard) lors d’un show télévisé. Il existe la classe C (C4+C3) qui regroupe les autos « Classiques », celles avec lesquelles vois débuterez le jeu, vient ensuite la classe B (B4+B3) avec les tout terrains, indispensables pour rouler en hors-piste, le top du top se trouve dans la classe A pour « Asphalte » (de A7 à A1) et des monstres qui dépassent facilement les 300kmh…

test-tdu2-01En tant que « débutant » voire même « inconnu », vous allez devoir montrer patte blanche en passant quelques permis spécialisés. Pour ce faire il faut se rendre à l’école de pilotage et réussir son examen ! Les « cours » reprennent la majorité des conditions qui se présenteront à vous en course et sont en gros le « tutoriel » du jeu, il en existe pour chaque catégorie de voiture (C, B et A donc). Une fois le papier (pas rose) en main, ne reste plus qu’à se lancer à l’attaque de la piste pour voir sa renommée grimper jusqu’au sommet : devenir le champion de la Solar Crown !

Sans argent, à Ibiza, une Lotus Esprit dans le garage

La progression dans la carrière de Test Drive Unlimited 2 peut se faire de nombreuses façons, bien sûr, la manière la plus évidente est de participer aux championnats, ceux-ci  sont « étagés » et restreints à une certaine classe de véhicule à la fois, cela permet de s’essayer à des machines de plus en plus puissantes. Les championnats se composent d’épreuves classiques comme les « Courses » (besoin d’explication ?), les « Radars » (des points radars sont placés sur un périmètre plus ou moins grand, franchissez les le plus vite possible, la vitesse moyenne la plus élevée remporte l’épreuve), la « Vitesse » (roulez le plus vite possible sur route ouverte pour engranger un max de points avant la fin du temps), « Chrono » (un simple Time Attack) ou encore « Eliminator » (le dernier qui franchit la ligne à chaque tour est éliminé).

Réussir ces épreuves vous fera avancer c’est certain, mais surtout dans la partie « Compétition » de la progression de votre Avatar, celle-ci dépend de vos résultats en école de pilotage, championnats, coupes ou autres duels…3 autres catégories influent directement sur votre avancée dans le mode carrière :

  • La Collection (posséder des voitures, des maisons, des vêtements etc.)
  • La Découverte (découvrir les routes, missions, photos, trésors…)
  • Le Social (amis, co-op, club…)

Vous l’avez compris, avec autant de possibilités, le mode carrière est une véritable pâte à modeler que vous façonnez comme il vous semble, la liberté est totale. Se concentrer sur les courses ? Se balader sur l’île ? Faire le tour des propriétés ? Monter un club automobile ? A vous de voir, TDU2 permet tout cela pour progresser parmi les 60 niveaux que propose le jeu.

Ibiza, île fantôme !

Avec une carte aussi grande à modéliser, les développeurs ont forcément dû batailler pour que tout se tienne et soit un minimum crédible et présentable, même dans un jeu « arcade » comme TDU2. Du coup, graphiquement, le jeu ne vous explosera pas la rétine et la Xbox 360 a vu de plus beaux jeux dans le genre. La modélisation des véhicules est bien sûr fidèle mais elle manque de finesse, Ibiza est jolie mais un ton en dessous du rendu des autos bien évidemment et surtout, l’île est quasiment déserte.

test-tdu2-02Comme dans tout bon open world, les autres usagers de la route apparaissent lorsque vous approchez mais en ville il n’y a pas le moindre passant, et sur autoroute on est très loin de l’heure de pointe sur le périphérique de Los Angeles dans MCLA ! Ajoutez à cela des bruitages très peu inspirés (voire totalement insipides comme le son du moteur de l’Audi S5 V8, entre autres) et vous obtenez un jeu qui n’est ni particulièrement joli à voir, ni à entendre.

L’histoire vous envoie assez rapidement vers l’île d’Hawai que les habitués de TDU1 connaissent bien. Là, le constat est le même voire un poil en dessous graphiquement (ancienne map) mais l’atmosphère et la géographie de cette seconde île permet de repousser la lassitude qu’Ibiza finira par vous apporter.

Bien évidemment, dans TDU2, tout ne se fait pas en voiture et vous pouvez rencontrer d’autres personnages en vous rendant dans les différents bâtiments du jeu comme l’agence immobilière, le salon de coiffure, le cabinet de chirurgie esthétique (vous gardez les bandages plusieurs heures après l’opération !) ou encore les concessionnaires automobile. Tout cela est bien réalisé même si votre perso a le charisme d’un chou-fleur et se contente de sourire quand vous achetez une nouvelle maison ou recevez les clés de votre dernier bolide…pas grave, il s’agit d’un jeu de course, mais d’ailleurs quelles sont les sensations pad en main ?

Boire ou conduire, il faut choisir

Tout d’abord, il existe 3 niveaux de « réalisme », en fonction des aides à la conduite que vous désirez utiliser ou non, un mode totalement assisté, un mode intermédiaire et un mode « hardcore » pour les fous, les vrais, comme moi ! Aucune aide à la conduite et boite manuelle, le constat est un gameplay arcade ponctué de réactions qui paraissent autant hyper réalistes d’un côté qu’à la limite de l’incompréhensible de l’autre. Par exemple, si vous perdez le contrôle à 200km/h sur route ouverte, vous n’avez quasiment AUCUNE chance de vous en sortir indemne à moins de foncer dans un champ de blé ! Le poids de l’auto est bien ressenti mais d’un autre côté, si vous partez en zigzag pour rattraper une perte d’adhérence, la direction devient alors ultra légère comme si vous pilotiez un karting ! Par ailleurs, les tractions ont une fâcheuse tendance à avoir un train arrière supra vif (dérobade assurée à chaque freinage en courbe) alors que les propulsions ont un grip à toute épreuve.

test-tdu2-03Au bout du compte et comme c’est le cas pour n’importe quel jeu, il faut surtout un temps d’adaptation pour « comprendre » le gameplay avant de pouvoir attaquer en limitant les risques de (frustrantes) sorties de route. Les 3 styles de traction sont représentés, traction avant, propulsion et 4 roues motrices. D’ailleurs, la motricité change en fonction des conditions météo. Le gameplay en hors-piste est légèrement différent et apporte un plus à l’expérience avec des autos qui vont souvent moins vite mais sur des chemins plus cassants et étroits, assez sympa !

MMO quoi ?

Massively Multiplayer Online Racing Game ! Avec un nom comme ça, on se doit d’assurer et…ce n’est pas vraiment le cas…sans parler des soucis de cheat qui ont forcé les développeurs à fermer les serveurs des heures durant, le jeu en général n’est pas d’une stabilité à toute épreuve… TDU2 peut supporter jusqu’à 32 personnes par serveur et 8 personnes en simultané, en gros vous pourrez rejoindre 7 autres personnes à un point donné, si vous les quittez,  vous pourrez en rejoindre 7 AUTRES mais les précédents ne seront plus accessibles. C’est ce qui donne l’illusion du MMO de MMORG. Bien évidemment pour cela il faut être connecté au LIVE et si vous l’êtes, vous serez alors toujours en contact potentiel avec les autres pensionnaires du serveur, mais celui-ci à ses petits caprices…et ceux-ci influent même sur l’expérience de jeu en carrière…

test-tdu2-04Voitures qui disparaissent, réapparaissent, vous traversent, lag, micro des autres joueurs qui racontent leur vie à haute voix et qu’on ne peut pas couper, la liste est longue et à l’heure qu’il est, Eden Games est toujours à pied d’œuvre pour rendre leur jeu stable. Mon petit doigt me dit qu’une bonne béta ouverte sur 360 leur aurait permis de régler tous ces soucis AVANT la sortie du jeu… Enfin bref… Le style MMORG est unique et propose des moments étonnants comme lorsque vous vous rendez chez Ferrari et que vous voyez 4 « humains » tourner autour de la Enzo ! Il est possible d’inviter ses potes « chez soi » ou dans « votre club » voire même « en virée » en tant que passager ! La liste des possibilités online est assez longue et elles ne sont disponibles dans aucun autre jeu, en tout cas sur Xbox 360 !

Parmi celles-ci, ma préférée doit être l’éditeur d’épreuves, très bien pensé et réalisé, il permet de créer ses propres épreuves parmi « Contre la Montre », « Vitesse » ou « Radar ». Les possibilités sont nombreuses et une fois un temps réalisé sur votre tracé, vous pouvez la mettre en ligne avec un droit d’entrée à payer pour essayer de battre votre record, si c’est le cas, la cagnotte sera directement retirée de votre compte ! Ou comment perdre 150.000$ en créant des épreuves trop simples !

Test Drive Unlimited est de retour ! Après 4 ans d’attente suite à un 1er épisode très apprécié des joueurs sur Xbox 360, les studios Eden Games dégainent enfin la suite, pour le meilleur ou pour le pire ? Ibiza me voila ! Mahalo Hawai ! Et Bonjour Ibiza ! Direction l’île « discothèque » pour enfreindre absolument toutes les règles du code de la route au volant de certaines des machines les plus puissantes et exclusives du moment. L’île d’Ibiza propose, pour accompagner son style méditerranéen, près de 1000 km de routes sans compter la partie off road, nouveauté…

Passage en revue

Note générale

Résumé : Test Drive Unlimited 2 est un gros jeu, beaucoup de contenu, beaucoup de possibilités et pourtant, je trouve qu’il lui manque une étincelle pour le rendre véritablement fun et addictif. Ce n’est pas juste l’histoire juste ridicule ni les graphismes en retrait (encore moi certains sons) qui sont les coupables désignés, c’est la sensation de vide qui se dégage de l’expérience générale avec des moments qui vous font adorer le jeu et d’autre qui vous le font détester. Test Drive Unlimited 2 c’est une Ferrari California, vitres baissées et hardtop placé électroniquement dans le coffre, cheveux au vent, vous foncez sur route ouverte, face au soleil rasant, un dépassement, puis un autre, rouler à contre sens. 200 km/h. 250. 280. La liberté ! Et là, c’est le drame. Perte de contrôle. Sortie de piste. Tonneaux. Tout s’arrête. Mais votre auto n’a rien et donc vous recommencez, en essayant d’atteindre 290. Jusqu’au prochain crash.

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • 2 cartes immenses
  • Off-road et SUV
  • Carrière totalement personnalisables
  • Trésors à découvrir
  • Certaines autos présentes dans aucun autre jeu (Ascari, Ariel Atom…)
  • Passage jour nuit
  • Conditions météo
  • Stations de radio sympa mais courtes
  • Possibilité d’améliorer et personnaliser ses voitures
 
  • Réalisation globale un peu juste
  • Certains sons totalement ridicules
  • Histoire à oublier
  • Gameplay fade
  • Dégâts jamais pénalisants
  • Mode photo tout simplement inutile
  • Casino transformé en DLC 3 mois avant la sortie
  • Stabilité des serveurs/mode online

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Fin de vie le 20 octobre pour le premier Forza Horizon

Microsoft et Turn 10 ont annoncé que le premier Forza Horizon a désormais une date de « péremption »! Pas vraiment mais presque! En gros, après le 20 octobre 2016, le jeu (et les DLC associés) ne sera plus disponible à l’achat de manière digitale (via le store du xbox live et xbox.com). Étonnant pour un jeu à peine rendu rétrocompatible et gratuit.