WRC, le retour des beaux jours?