Zoom sur la Nissan GTP ZX-Turbo dans Project CARS 2

L’absence de modèles de la marque Nissan a frustré pas mal de joueurs (fanboy inside) mais on sait depuis quelques jours que l’affront sera corrigé dans le second opus. Mieux encore, nous allons avoir à notre disposition certaines des Nissan les plus excitantes qui aient touché l’asphalte, comme cette incroyable GTP ZX-Turbo!

Dans un nouvel article sur le site officiel, Project CARS 2 aborde le cas de la Nissan GTP ZX-Turbo mais aussi l’histoire de Nissan dans un sens plus large. On apprend par exemple que le passage du nom Datsun à Nissan, aurait coûté pas moins de 500 millions de dollars (au début des années 80) entre le fait de remplacer les sigles sur les voitures, le slogan et le retrait d’anciennes publicités Datsun devenues obsolètes. Marrant quand on sait que la marque Datsun est désormais de retour dans le rôle de gamme « low cost » à l’instar de Dacia pour Renault.

Mais bref, l’important ici c’est la GTP ZX-Turbo, un monstre conçu pour attaquer le championnat IMSA et cimenter la position du constructeur japonais sur le crucial marché automobile américain.

On peut se demander pourquoi l’IMSA (International Motorsport Sport Association) existe quand nous avons la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) mais il est indéniable que celle-ci a permis la production de certain des véhicules de course les plus hallucinants qui soient, et cette Nissan en fait partie.

Ce qui suit est une traduction de l’article officiel sur projectcarsgame.com, accompagné de quelques détails trouvés sur le net.

Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 C
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 F
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 D
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 A

Le contexte:

Au milieu des années 80, le championnat IMSA Camel GTP est dominé par Porsche et ses 962. Nissan approche alors Electramotive Engineering, une structure californienne qui prépare et utilise des Datsun dans les classes inférieures de l’IMSA. Nissan leur demande de produire un prototype capable de battre les Porsche et met à leur disposition le moteur VG30ET, un V6 turbo de 3 litres ainsi qu’un financement et une assistance technique, le tout, en 6 mois.

Electramotive s’envole alors pour l’Angleterre où ils mettent la main sur un châssis LOLA, basé sur la T810 à effet de sol. Ils lui collent le V6 grandement modifié à la demande d’Electramotive par Nissan, directement au Japon.

La machine, appelée Nissan GTP ZX-Turbo, débute à Daytona en 1985 et n’obtient aucun résultat digne de ce nom. Un coup d’œil aux résultats de cette saison via l’excellentissime site racingsportscars.com prouve que la Nissan GTP ZX-Turbo était inexistante cette année, dominée par la Porsche 962 mais avec une présence de plus en plus imposante de Jaguar (XJR-5 puis XJR-7 Group 44) et Ford (Mustang Probe Zakspeed).

Donc l’histoire continue en 1986 et des signes de progrès sont indéniables, avec notamment une pole position à Portland (12ème manche) qui se terminera en 3ème place. En 1987, des améliorations concernant la boite de vitesse offrent à la GTP ZX-Turbo sa 1ère victoire à Miami (2ème manche) en partant de la pole.

Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 G
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 E
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 B
Nissan Gtp Zx Turbo Project Cars 2 H

Le succès:

En 1988, La GTP ZX-Turbo en est à sa 3ème saison et Electramotive Engineering est attendu au tournant par Nissan, qui exige désormais des résultats. Le monstre a beaucoup changé, nouveau châssis, nouveaux pneus et moins de puissance en raison de brides. Mais John Knopp d’Electramotive met au point un moyen de contrôler électroniquement la pression de suralimentation et la Nissan gagne en puissance, dans les environs des 1.000cv.

Nissan esquive les 24h de Daytona et la seconde manche du championnat pour se concentrer sur les événements davantage « sprint ». Il en résulte 8 victoires d’affilée face aux Jaguar XJR-9 et Porsche 962. La Nissan GTP ZX-Turbo remporte le championnat pilote avec Geoff Brabham et rate le championnat constructeur pour seulement 1 point face à Porsche. A partir de là, Nissan prend le dessus sur le championnat et ce, jusqu’à l’arrivée de Toyota et l’écurie AAR en 1992. Le châssis Nissan qui remporta 9 victoires en 1988, nom de code 8801, fut nommé « Elvis » ou « The King » et c’est ce modèle qui a été reproduit dans Project CARS 2.

Slightly Mad Studios indique qu’avec le niveau de puissance, de turbo lag et l’effet de sol, cette Nissan GTP ZX-Turbo sera l’une des voitures les plus difficiles du jeu.

Étonnamment, elle n’est pas équipée d’une barre anti-roulis à l’avant. L’une des caractéristiques des monstres de cette époque et leur refus de braquer dans les virages à faible allure (énorme sous-virage), ce qui obligeait d’augmenter le pincement à l’arrière. Le moteur V6 de 3 litres développe 960cv, suffisant pour déplacer les 860kg de l’ensemble. La visibilité est très réduite et il n’y a simplement pas de vitre à l’arrière, juste de minuscules rétroviseurs placés en haut du cockpit.

Malgré cette puissance, c’est une auto relativement silencieuse et on devrait majoritairement entendre les freins et le turbo.

Il est évident que Slightly Mad Studios a effectué de sérieuses recherches pour non seulement modéliser l’apparence de la Nissan GTP ZX-Turbo mais aussi son caractère. Vivement la sortie de Project CARS 2, en 2017 sur PS4, Xbox One et PC!

Via projectcarsgame.com

Laisser un commentaire