Test de Skydrift sur Xbox 360

Skydrift, jeu de course/combat aérien développé par les Hongrois de Digital Reality, n’aura commencé à faire parler de lui qu’au mois de mai 2011. Moins de 4 mois plus tard et une campagne communication discrète mais très bien ficelée, le jeu est disponible en téléchargement sur le Xbox Live Arcade contre la modique somme de 1200 points Microsoft. Bonne affaire ou à éviter ?

Les jeux de course ont le vent en poupe sur le Xbox Live Arcade et ce n’est pas pour nous déplaire ! Skydrift cependant, change un peu les habitudes des joueurs en proposant des courses d’avions durant lesquelles on peut user d’armes, du coup, le titre a rapidement été comparé à un mix de Blur et Mario Kart, pas forcément les pires références du genre !

test-skydrift-01Du haut de ses 500mo et 1200 points Microsoft, Skydrift propose un mode campagne composé de 7 « étapes » et d’un tutoriel pour prendre en main votre oiseau de fer, et ce tutoriel, que beaucoup de joueurs passeraient en pensant avoir suffisamment d’expérience des jeux vidéo, est primordial ! Le gameplay de Skydrift est atypique et il faut un peu de temps pour bien prendre les contrôles en main. Comme prévu, gaz et frein se situent sur les gâchettes, le stick gauche sert à la direction et celui de droite aide celle-ci pour prendre des virages plus serrés, restent les boutons A (boost), X (utiliser arme) et B (transformer les armes en boost). Il est possible de regarder derrière en appuyant sur les boutons RB+LB simultanément.Une fois les contrôles bien assimilés, le défi reste de taille pendant les premières parties. Le poids de chaque machine (en fonction des ses caractéristiques) est bien ressenti tout comme la capacité à enchainer les changements de cap (maniabilité). A ce propos, les avions disposent de statistiques dans 5 catégories clé :

  1. Vitesse
  2. Propulsion
  3. Accélération
  4. Maniabilité
  5. Armure

Chaque catégorie est « notée » entre 0 et 5 étoiles et ce, pour les 8 avions disponibles dans le jeu, lesquels seront déblocables au fur et à mesure de votre progression.  Les développeurs ont travaillé pour rendre tous les avions plus ou moins similaires en terme de performance afin qu’aucun ne soit vraiment supérieur par rapport au reste. La réalité est qu’ils y sont plutôt bien parvenus mais le tout dépendra avant tout du niveau de difficulté que vous choisissez pour vos parties en campagne. 

test-skydrift-02Les niveaux de difficulté sont classiques, au nombre de trois (facile-moyen-difficile) et ils auront une incidence  directe sur la durée de vie de la campagne. Il y a une vraie progression de la difficulté, les premières 3 étapes du jeu pourront être « mangées » sans trop de souci en mode difficile mais par la suite les choses se corsent sévèrement ! Heureusement, une place sur le podium est suffisante pour avancer, mais par moments on se demande s’il ne faut pas « accepter » une troisième place pour débloquer un énième avion et revenir plus fort…la vérité c’est que comme tous les avions « se valent », votre seule chance est de véritablement « maitriser » le jeu pour sortir vainqueur face à une IA du type « élastique » qui ne vous laissera jamais de répit jusque dans les 25 derniers mètres d’une course !Skydrift dispose sans souci de l’une des Intelligence Artificielle les plus fortes à laquelle j’ai eu à faire ! Du coup, si vous ne voulez pas en démordre et finir le jeu entièrement en difficile, ce sera un énorme cadeau que vous ferez à la durée de vie du jeu et à l’amortissement de votre investissement.

Esthétiquement, Skydrift est énorme, développé entièrement in-house par Digital Reality, le jeu prend à mon avis la tête des jeux de course XBLA au niveau visuel. Les (3) environnements sont sublimes, les avions très bien modélisés et le jeu tourne sans jamais le moindre ralentissement même lorsque tout explose ou s’écroule autour de vous. De même pour les sons, en fait, on se prend rapidement au jeu et on oublie tout ce qui tourne en « sous main » et qui fait que le jeu rende aussi bien, un peu comme quand lors d’un match de foot on ne remarque pas l’arbitre, c’est qu’il fait bien son boulot ! Avec le Canyon, l’île tropicale et le Volcan, les développeurs ont créé 3 environnements au feeling et aux couleurs très différentes, ce qui donne réellement l’impression de voyager et de faire la course dans des lieux très loin les uns des autres.Par rapport à un jeu de course classique sur la terre ferme, Skydrift offre plus de liberté du fait que vous être « libre comme l’air ». Enfin libre c’est vite dit, en effet, si la plupart du temps la trajectoire « idéale » est indiquée (souvent par des flèches de couleur), par moments, vos élans de libertés sont rapidement rattrapés par un mur ou plafond invisible qui vous rabat gentiment dans le seul chemin que vous pouvez emprunter. Vous voyez cette corniche ? Je vais passer au dessus ! Mais non ! Le jeu m’écrase avec une force invisible pour me faire passer dessous, pas de bol, l’angle et la vitesse sont trop importants = crash assuré. Heureusement, en cas de crash vous serez rapidement remis sur pied (aile ?) pour pouvoir continuer votre course, en fait, les crashs dans le décor ne sont pas les plus gênants en ce qui me concerne, les crashs dus aux ennemis par contre…Dans Skydrift, vous ne faites pas que la course, vous faites aussi la guerre, et pour cela, il y a des armes (power-ups):

  1. Missile (autoguidé)
  2. Canon (libre)
  3. Bouclier
  4. Onde de choc
  5. Réparation
  6. Mine

test-skydrift-03Toutes ces armes peuvent être doublées si vous passer 2 fois à la suite sur l’icone correspondante, le missile guidé x 2 proposera 4 missiles au lieu de 2, le bouclier x 2 durera plus longtemps, la réparation x2 réparera plus etc etc.Avec cet arsenal à la disposition de tout le monde, les courses deviennent très disputées et la course à la victoire passe par la course pour le bon power-up. A ce niveau là, le jeu s’apparente beaucoup à Blur, si vous êtes en tête, vous ne survivrez que grâce aux boucliers et power-ups défensifs, si vous êtes dernier : à l’attaque ! Si vous êtes dans le peloton…vous allez manger !Du coup, il est quasiment impossible de finir une course sans s’être fait détruire une, deux, voire trois ou cinq fois, une chose que je trouve assez frustrante car vous entendez le bruit du missile guidé qui approche, vous n’avez pas de bouclier, vous ne pouvez pas faire de figure pour l’éviter (dans certains cas vous pouvez utiliser le décor pour vous échapper) et donc c’est la destruction assurée ! Ajoutez à cela l’IA coriace comme c’est pas possible et vous voilà lancé dans des courses disputées jusqu’à la dernière seconde (et je pèse mes mots). Skydrift est un challenge infernal dans des environnements paradisiaques !

Les 3 modes de jeu présents dans Skydrift sont les suivants :

  1. Course puissance
  2. Course vitesse
  3. Survie

test-skydrift-04Les 3 fonctionnent très simplement lors de courses de 2 à 3 tours, il aurait été sympa de pouvoir changer ce paramètre mais ce n’est faisable qu’en online, face à 7 adversaires, comme en solo. Les courses puissance et survie sont autant une course à la ligne d’arrivée qu’une tentative de destruction de vos adversaires. La course vitesse, elle, ne propose pas d’armes mais des « anneaux de vitesse » qu’il faut franchir pour gagner de la vitesse. Ces courses représentent un véritable challenge du fait des vitesses atteintes et des trajectoires qu’il faut maitriser. L’avantage c’est que ces trajectoires pourront être réutilisées dans les autres modes de jeu pour parfaire votre connaissance des circuits.Après quelques heures de jeu, les premiers défauts de Skydrift finissent par apparaitre et le premier est certainement le nombre réduit de tracés. Avec 6 courses, disponibles en inversé donc 12, le jeu se répète rapidement et si l’on sent rend compte assez vite c’est parce que le jeu est fun et que l’on en veut plus ! L’option « contenu téléchargeable » disponible directement via le menu pause viendra peut-être à la rescousse des plus affamés.

Skydrift, jeu de course/combat aérien développé par les Hongrois de Digital Reality, n’aura commencé à faire parler de lui qu’au mois de mai 2011. Moins de 4 mois plus tard et une campagne communication discrète mais très bien ficelée, le jeu est disponible en téléchargement sur le Xbox Live Arcade contre la modique somme de 1200 points Microsoft. Bonne affaire ou à éviter ? Les jeux de course ont le vent en poupe sur le Xbox Live Arcade et ce n’est pas pour nous déplaire ! Skydrift cependant, change un peu les habitudes des joueurs en proposant des courses d’avions…

Passage en revue

Note générale

Un bon jeu !

Résumé : Skydrift est un jeu superbement réalisé qui propose un véritable défi que ce soit dans le gameplay, l’intelligence artificielle ou la gestion des power ups. Si l’on ne connaissait pas les Hongrois de Digital Reality, il est maintenant clair qu’ils apparaitront sur le radar de nombreux fans qui espéreront une suite car ce premier essai laisse la porte ouverte à de nombreuses améliorations. Un jeu très sympa qui vaut ses 1200 points à mon avis, si jamais il est proposé pour moins lors d’une réduction sur le live, vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas craquer !

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Visuel
  • Environnements
  • Avions
  • Gameplay
  • IA très forte
  • Online excellent
  • Système de récompenses
  • Classements mondiaux complets
  • Skins des avions
 
  • Seulement 6 circuits
  • On meurt souvent
  • IA élastique

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Fin de vie le 20 octobre pour le premier Forza Horizon

Microsoft et Turn 10 ont annoncé que le premier Forza Horizon a désormais une date de « péremption »! Pas vraiment mais presque! En gros, après le 20 octobre 2016, le jeu (et les DLC associés) ne sera plus disponible à l’achat de manière digitale (via le store du xbox live et xbox.com). Étonnant pour un jeu à peine rendu rétrocompatible et gratuit.