Forza Motorsport 4

Forza 4 Top Gear DLC: 2010 Smart ForTwo

Histoire :

La Smart ForTwo est une micro-citadine de 2 places à moteur arrière. Elle est produite par Smart Gmbh dans l’usine française « Smartville » d’Hambach en France. Smart est née d’un partenariat entre Swatch Group et Mercedes-Benz. Présentée en 1998, la ForTwo en est actuellement à sa seconde génération.

Performance :

Conçue pour un usage exclusif en ville, la Smart ForTwo est équipée d’un moteur essence 3 cylindre d’1 litre. Ce moteur provient d’un partenariat avec Mitsubishi Motors et est accompagné d’une boite mécanique à 5 rapports. La puissance est de 52kw et 92nm. Le poids est très faible avec seulement 828kg, amplement suffisant pour les limitations de vitesse en  ville. Mais une fois boosté, qu’est-ce que ça donne ?

2010 Smart ForTwo

D’origine

Forza Motorsport 4 nous offre l’opportunité de placer la Smart dans des conditions différentes : sur circuit ! Honnêtement, elle s’en sort pas mal, surtout quand on n’a pas l’appréhension de partir dans une série de tonneaux à une vitesse que l’on imaginait auparavant absolument sûre. Une Smart sur circuit c’est un peu comme avoir un sous-marin dans son jardin, ça peut se faire (grand jardin), on ne voit pas trop pourquoi on le ferait et c’est peut-être exactement pour ça qu’on le fait.

Modifications :

La Smart c’est « LE délire », c’est le symbole même de la « sleeper car ». On sait que c’est lent, tout le monde le sait, alors on va s’atteler à la rendre rapide pour laisser tout le monde bouche-bée. Avant de finir en tonneau.

Avec une IP au raz des pâquerettes (F101) et un poids de 828 kilos toute mouillée, la Smart a de sérieux atouts. En plus, c’est une propulsion, ce qui est aussi fun qu’effrayant dès qu’on touche au moteur en fait. Boostée presque à fond, la Smart se place idéalement en C425 avec 160cv et 775kg ! L’aileron arrière Forza Motorsport lui donne une allure ridiculissime de caddie pour Yao Ming. Ceux qui privilégient le style à la performance lui préféreront les kits Brabus et Konigseder qui la rende carrément marrante. En lui collant un turbo et le reste des pièces moteur, c’est la classe B qui s’ouvre à vous ! PS : les retours de flamme ne sortiront pas au centre, même avec le p.c arrière Brabus.

2010 Smart ForTwo

Sur la piste :

Les caractéristiques physiques de la Smart vous implorent de ne pas aller la tester sur Maple Valley, là où même un char Abrams pourrait se retourner. Un circuit « platissime » comme Hockenheim serait plus indiqué.

En classe C donc avec 160cv et 700 et quelques kilos, on se retrouvent avec un rapport poids puissance de Mitsubishi Lancer Evolution ! Le train arrière de la Smart est imperturbable et le grip semble infini, c’est véritablement une machine très fun à conduire le plus vite possible, mais la lame est à double tranchant. Dès que vous passez la limite et perdez l’adhérence, l’empattement court rend la correction quasi impossible (direction simulation) et c’est le tête à queue garanti ! Le jeu en vaut la chandelle cependant !

2010 Smart ForTwo