Forza Horizon 5 Jeux Xbox Series X

Forza Horizon 5: 5 nécessités pour la suite

Grâce à l’excellent travail de Playground Games, Forza Horizon s’est rapidement imposé comme l’une des meilleures franchises de jeux de course et un élément important de l’empire Forza. Pourtant et comme toujours, il reste toujours pas mal de marge de progression malgré déjà 4 épisodes dans les cartons. Voici 5 points qui semblent cruciaux pour assurer que la trajectoire reste ascendante pour Forza Horizon.

#5: Les sonorités

L’une des critiques les plus récurrentes de la part des joueurs vient des sonorités moteur dans Forza et Horizon n’y échappe pas. Enregistrer les sons des moteurs et boite de vitesse n’est probablement pas aussi facile qu’on le croit mais force est de constater que Playground Games ou Turn 10 continue de dupliquer certains sons dans leurs jeux, ce qui a la fâcheuse tendance d’irriter les joueurs. Si la sonorité de base de chaque moteur est évidemment cruciale, le fait de pouvoir la faire évoluer au travers des améliorations est également importante et à considérer.

Ceux qui ont joué au dernier Need For Speed en date (Heat) savent qu’il est possible d’ajuster la sonorité à l’échappement pour obtenir un caractère différent. Une chose dans ce sens serait bienvenue même si de véritables échappements aftermarket seraient probablement très bien accueillis par les joueurs (Borla, Magnaflow, Fujitsubo, Akrapovic, la liste est longue) !

Si l’on se dirige vers une industrie automobile silencieuse et électrique, raison de plus de célébrer les moteurs à combustion interne et le (peu, merci les réglementations notamment européennes) son qu’ils émettent.

#4: La modification/personnalisation

C’est à double tranchant. D’un côté il y a un avantage à proposer un système qui se répète de jeu et jeu et offre aux habitués une familiarisation immédiate, et de l’autre, il y a le risque de transformer le tout en une expérience répétitive et ennuyeuse.

C’est d’autant plus redondant dans Forza Horizon où le passage en 4RM est tellement avantageux qu’il est quasiment indispensable, même hors hiver.

Les jeux Forza ont innové par le passé avec les possibilités de swap moteur, les options de suralimentation ou le passage de 2 à 4 ou 4 à 2 roues motrices. Désormais cependant, d’autres jeux sont allés plus loin en terme d’options mécaniques (châssis, moteur…), mais également esthétiques (kit carrosseries, échappement, jantes…). Une fois encore, Need For Speed (mais aussi The Crew 2) sort du lot mais de vieux jeux comme Juiced 2 ou Import Tuner Challenge proposaient des choses que T10 ou PG ne semblent pas considérer. Et c’est bien dommage.

L’industrie de l’aftermarket touche désormais 100% de l’industrie automobile, de Dacia à Ferrari. Cette réalité devrait exister dans Forza Horizon car jamais, ô grand jamais, je ne mettrais d’aéro Forza sur une McLaren (bon j’avoue certains des kits Novitec ou Mansory me donnent envie de vomir mais tous les gouts sont dans la nature) … En tout cas pas dans un Forza Horizon. La présence accrue de kits larges de type Liberty Walk, même s’ils ne plaisent pas à tout le monde, sont un pas dans la bonne direction. Il faut désormais passer la seconde et proposer ce qui n’existe nulle part ailleurs.

#3: Les spécificités Horizon-esque

Forza Horizon se distingue de son grand frère Motorsport de part son monde ouvert, ses routes hors piste et désormais ses saisons. La différence entre les 2 franchises est désormais bien établie à tel point que pas mal de joueurs trouvent les 2 complémentaires. D’autres par contre ne sont intéressés que par l’un des 2 titres et je pense que la différenciation entre Horizon et Motorsport devrait être encore augmentée!

Le côté “car culture” et “car lifestyle” d’Horizon devrait imposer des possibilités exclues de tout Motorsport. Et Motorsport devrait faire de même en se concentrant sur la piste et la performance pure sur celle-ci.

Pour revenir à Horizon, il devrait proposer davantage de décapotables, soft top, hard top mais aussi SUV, 4×4 et se tenir plus proche de l’industrie automobile car il peut ratisser bien plus large que Motorsport. Evidemment, cela signifie modéliser des véhicules spécifiquement pour une franchise ou l’autre avec moins de “cross-over” qu’actuellement. Chose que Turn 10 rechignerait peut-être à faire.

A terme, je pense que les 2 franchises auraient à y gagner en affirmant davantage leur identité propre plutôt que de la diluer ainsi avec les mêmes bolides des 2 côtés.

#2: Un aspect communautaire renforcé

Des dizaines de joueurs sont présents sur chaque serveur dans Forza Horizon 4 mais interagissez-vous souvent avec eux? Beaucoup se retrouvent du côté de l’autoroute pour tester la vmax de leur bolide mais sans véritable enjeu ni risque. Par ailleurs, les lieux de rassemblement sont rares et les appels à l’action peut-être pas assez mis en avant. Un parking comme Daikoku PA au Japon ou la légendaire station service à côté du Nurburgring Nordschleife seraient de suite adoptés par les joueurs et tout le monde saurait où se retrouver, sans temps de chargement nécessaire.

Clairement, Playground Games peut améliorer les choses en terme d’engagement de la communauté dans le jeu. Je n’irais pas jusque demander des courses à la carte grise mais des évènements au hasard avec des paris (le podium se partage la mise de tous les participants, qui repartent quand même avec quelque chose ne vous inquiétez pas) pourraient pimenter un peu les choses.

Il me semble que c’est dans un ancien Test Drive qu’il était possible de défier les joueurs en établissant un temps sur sa propre piste. Et tout joueur qui le battait pouvait gagner une prime.

Les Forzathon Live pourraient également avoir une version compétitive comme récompenser davantage celui qui atteint la vmax la plus élevée devant le radar ou effectue le saut le plus long. Dans tous les cas il y a de quoi faire, mais pour cela, il faut avant tout offrir aux joueurs un environnement à la hauteur.

#1: Une carte + grande (mais tout aussi détaillée)

Forza Horizon 4 propose la plus grande carte réalisée par Playground Games, plus grande que celle de chacun des épisodes précédents. Et pourtant. Nous l’avons tous tellement arpentée, durant chaque saison, que l’on peut faire le Goliath les yeux fermés. Essayez. Bon peut-être pas le tour entier mais j’arrive quand même bien loin!

Tout ça pour dire que bien évidemment il NOUS FAUT UNE CARTE PLUS GRANDE. Et pas un peu! Deux fois plus grande semble le minimum syndical et sans transiger sur le niveau de détail et la diversité! Tout un tas de destinations sont espérées par les joueurs avec le Japon en haut de la liste mais au delà de ça, il semble impératif que PG rende sa prochaine carte EVOLUTIVE. Qui n’a pas espéré que les ponts au nord d’Edimbourg ne permettent d’explorer la map plus loin dans les terres? Par ailleurs, je ne suis pas certain que le système “d’extension” actuel soit encore viable car celles-ci sont souvent bien plus petites que la carte principale et on en fait le tour vraiment rapidement.

Je ne pense pas que Forza Horizon ait besoin de revoir la base même de son concept comme Forza Motorsport mais une certaine lassitude des joueurs est inévitable sans quelques changements. Heureusement pour Horizon, les développeurs ont le temps, car hormis si la rumeur de sa sortie en 2021 se révèle (incroyablement) vraie, alors nous ne devrions pas y jouer avant 2023, au plus tôt!

 

 

Vidéos Youtube appartenant à leurs créateurs respectifs, images officielles des sites Novitec et Mansory et image du site getpalmd point com en bas, hd car wallpapers point com en haut avec logo fait maison