Sports Mécaniques

Le DTM deviendra un championnat GT dès 2021

S’adapter ou disparaitre, voilà la situation pour le DTM, l’un des championnats de tourisme les plus connus au monde. Mercedes-Benz et Aston Martin ont quitté le championnat et Audi va faire de même à la fin de cette saison, laissant BMW seul sur la grille. La situation est intenable et la collaboration avec le Super GT japonais est dans les choux car les allemands n’ont pas tenu leurs engagements avec le passage à la réglementation “Class One”, utilisée au pays du soleil levant.

TouringCarTimes rapporte que Gerhard Berger, patron du DTM, a confirmé que le nom “DTM” resterait malgré le passage à la réglementation GT3, appelée GT-Pro, qui sera utilisée dans le championnat.

Des modifications seront effectuées afin d’augmenter les performances par rapport à des GT3 classiques mais en évitant toute explosion des coûts. BMW et Audi ont dors et déjà confirmé qu’ils apporteront leur soutien officiel aux écuries “tierces” qui rejoindront le championnat (sous leurs marques évidemment). Par ailleurs, le concept sera plus européen avec la moitié des courses situées hors d’Allemagne. Le but est de proposer entre 8 et 12 courses chaque année avec 10 comme chiffre idéal. Le format restera le même avec des courses sprint.

Gerhard Berger

Apparemment, de nombreux constructeurs sont intéressés, il faut dire que le plateau GT3 est assez varié avec une grosse dominante Audi, Mercedes-AMG et Porsche en Europe, mais beaucoup d’autres constructeurs ont essayé la formule GT.

C’était donc ça ou la disparition. Nous pourrons garder à l’esprit les incroyables images d’E30 M3 et Mercedes 190E rebondissant au Nurburgring, ou encore l’époque Alfa 155 / Mercedes classe C / Opel Cailbra. Espérons que ces futures GT-Pro soient impressionnantes en course!

Image Audi R8 LMS GT2