Nos tests ONRUSH

Test d’Onrush sur Xbox One X

Onrush est la nouvelle création du tout jeune studio de développement de Codemasters qui est installé à Cheshire en Angleterre et qui est composé d’anciens d’Evolution Studios à qui l’on doit les premiers WRC, la saga Motorstorm ou encore DriveClub sur Playstation. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité du jeu, le but dans Onrush n’est pas de terminer premier mais plutôt de travailler en équipe pour remporter une victoire sur l’adversaire dans des modes de jeu inédits que vous ne verrez nul par ailleurs.

Ci-dessous vous retrouverez notre avis sur la version Xbox One X d’Onrush.

Des modes de jeu inédits même s’il n’y en a pas assez

Onrush n’est pas un jeu de course arcade comme les autres. Le gros point positif est que le titre propose des modes de jeu inédits que l’on ne voit pas constamment dans tous les autres du même genre. Pour commencer, dans Overdrive vous devez défoncer vos adversaires manière Burnout pour remplir vos jauges de turbo de Rush et les utiliser au maximum pour engranger des points. Dans Countdown, vous devrez passer par des portes pour rajouter de précieuses secondes à votre chrono et tenter de de ne pas arriver à zéro avant l’équipe adverse. Plus vous mettez de temps à passer la porte, moins de temps vous ajoutez à votre compteur. Switch vous propose de commencer avec un véhicule léger pour ensuite changer de catégorie à chaque fois que vous êtes détruit. Chaque membre de votre team à le droit à trois changements et c’est le game over si ceux-là sont tous utilisés. Pour finir, dans Lockdown vous devez rester dans une zone et en garder le contrôle pour engranger des points pour votre équipe et nous avons là le mode de jeu le plus compliqué qui nous est proposé. Vous pourrez jouer à ces quatre modes de jeu dans le mode carrière Onrush Founders Trophy dans lequel vous allez devoir enchaîner les victoires et remplir des objectifs en course afin de gagner des étoiles qui permettent de débloquer de nouveaux championnats. Le jeu propose aussi un mode partie rapide en ligne et un mode partie personnalisée où vous pouvez paramétrer vos courses de A à Z. Un mode en ligne avec classement est présent mais pour le moment il n’est pas encore disponible.

Vous l’aurez compris, Onrush n’est pas un jeu de course classique avec une ligne de départ et une ligne d’arrivée où il faut absolument finir premier puisque l’on a là un titre qui est plus basé sur des matchs en équipes où il faut marquer des points. On ne retrouve pas les habituels modes que l’on a habituellement dans ce type de jeu comme les courses simples où il faut finir premier, le contre la montre ou un mode survie par exemple. Alors certes ça change mais on final j’aurais aimé que le jeu les propose en supplément histoire d’avoir plus de modes car dans notre cas, les quatre présents font un peu juste au final. Du coup le jeu devient très vite répétitif au bout de quelques heures surtout si vous vous mettez en tête de jouer uniquement en solo. Onrush est bien plus fun en online en jouant en équipe avec d’autres joueurs. Inutile de vous tire qu’avec des amis c’est bien plus pratique pour gagner.

Plusieurs types de véhicules avec un gameplay différent

Ceux qui ont joué à la série des Motorstorm sur Playstation doivent se souvenir que les jeux proposaient plusieurs types de véhicules qui étaient tous mélangés durant les courses. Les développeurs de Codemasters ont repris ce concept dans Onrush avec différents véhicules qui ont des caractéristiques uniques. Il y a huit classes au total qui disposent chacune d’un Rush, d’une compétence et d’une capacité qui sont tous spécifiques aux véhicules. Mais le plus important reste les Rushs car une fois la jauge remplie, il vous est possible de déclencher pendant quelques secondes un pouvoir qui permet par exemple d’aspirer le turbo de vos adversaires, de poser des murs dans votre sillage qui vont les stopper net, d’aveugler la concurrence ou tout simplement de distribuer du turbo à vos coéquipiers qui sont proches de vous. En revanche, il n’y a aucune évolution pour les véhicules et ils gardent les mêmes caractéristiques tout au long du jeu. Par contre, chacune des classes peut être personnalisée avec plus de 64 skins différents qui vont de la simple peinture au changement complet de l’apparence des véhicules. Des dizaines de skins, postures de victoire et aussi des figures sont aussi déblocables pour les personnages du jeu. Tout ces items plus ou moins rares s’obtiennent avec des caisses d’équipement ou avec des crédits que l’on gagne tout au long du jeu.

Test Onrush 035
Test Onrush 036
Test Onrush 037
Test Onrush 038
Test Onrush 039
Test Onrush 040

Votre but principal dans tous les modes de jeu est de faire en sorte de garder votre jauge de boost constamment remplie pour aller plus vite et surtout de faire monter celle de Rush pour activer votre pouvoir spécial. Pour cela rien de plus simple puisqu’il faut faire des cascades, frôler des obstacles, faire des sauts de malades ou encore exploser tous les véhicules qui sont dans votre rayon d’action. En plus de vos adversaires directs de l’équipe d’en face et vos coéquipiers, d’autres véhicules apparaissent à l’infini et qui ne sont destinés qu’à être détruit pour faire monter votre jauge de boost. Avec eux, une simple touchette suffit à les envoyer dans le décor mais pour les vrais adversaires c’est autre chose. Par moments on a beau leur rentrer dans le lard mais ils ne bronchent même pas alors qu’il leur arrive de nous exploser assez facilement ce qui s’avère assez frustrant. S’ils vous explosent, vous avez la possibilité de changer de véhicule durant la course lorsque le jeu le permet. Le rythme de chaque partie est assez soutenu. Lorsque vous vous faites démolir par la concurrence, le jeu vous fait réapparaître en pleine course au cœur de l’action. Il en est de même lorsque vous êtes trop lent et que le jeu juge que vous n’êtes plus au cœur de l’action. Il y a à juste les cinq secondes demandées pour réapparaitre qui ralentissent l’action ce qui est fort dommage.

Le gameplay arcade d’Onrush est clairement fait pour tout le monde tellement il est accessible. Bien évidemment, les différentes classes de véhicules proposent un gameplay différent. Par exemple, en moto vous serez un peu plus rapide qu’un énorme 4×4 mais en revanche le moindre petit accrochage avec un adversaire à quatre roues va vous envoyer dans le décor en moins de deux. La conduite est vraiment très simple ce qui permet de se concentrer sur les objectifs à remplir, les adversaires à gérer, les embranchements des pistes mais aussi les éléments du décor qui peuvent vous stopper net. Le jeu demande pas mal de concentration car par moment ça peut être un sacré bazar à l’écran avec les décors qui se détruisent, les nombreux véhicules et les divers pouvoirs.

Pas grand-chose à reprocher au jeu sur sa réalisation

Sur Xbox One X (comme sur Playstation 4 Pro), le Onrush propose deux modes de jeu : Le premier privilégie la résolution et le second le framerate. Sur la console de Microsoft nous avons le droit d’un côté à du 1080p 60Fps avec textures 4K pour la priorité au framerate et de l’autre du 4K 30Fps avec textures 4K pour la priorité à la résolution. Dans les deux cas, le jeu est propre et l’action n’est pas dérangée par la moindre petite baisse de framerate même avec tout ce qui est affiché à l’écran. Les développeurs de Codemasters ont aussi assuré sur la modélisation des véhicules que l’on pourrait comparer à du Mad Max mais en version propre. Nous avons une bonne variété de véhicules grâce aux centaines de skins à débloquer et certaines décorations sont juste superbes. J’aurais peut-être aimé juste voir un ou deux bons gros big foot dans le lot ça aurait pu être marrant. Un autre point positif du jeu est le level design des courses. Les développeurs ont aussi assuré sur la douzaine d’environnements disponibles car on a une bonne variété même si on reste dans le même thème avec des tracés qui proposent plusieurs embranchements. Nous avons aussi le droit aux quatre saisons pour les conditions climatiques mais aussi à un cycle jour/nuit qui peut changer durant les courses. Non, franchement sur le plan technique il n’y a quasiment rien à reprocher au jeu même si je pense que graphiquement on peut encore aller plus loin. Mais c’est propre et le framerate est au top, c’est tout ce que l’on demande.

Test Onrush 046
Test Onrush 045
Test Onrush 044
Test Onrush 043
Test Onrush 042
Test Onrush 041

Laisser un commentaire