Forza Motorsport

Live Service, où va Forza Motorsport?

Avec la fin du Car Pass en ce mois d’avril 2024, Turn 10 en a terminé avec ses « obligations » post-sortie pour Forza Motorsport. 6 mois après son arrivée sur le marché, le titre entre donc dans sa phase « long terme » mais aucune indication ni road-map n’a été fournie, malgré le statut de « Live Service » mis en avant dès le début.

Le fleuve est long mais il n’est pas tranquille pour les habitués de Forza Motorsport. Entre promesses non tenues et soucis techniques inédits pour une franchise qui a toujours été extrêmement robuste de ce point, les joueurs oscillent entre grogne et découragement. Une fois passées les frustrations récurrentes de type le comportement de l’IA ou le manque de contenu en solo (aucune course ou championnat avec des voitures de course par exemple), se pose la question de la direction à long terme de ce jeu, sensé durer longtemps et non pas respecter l’ancien rythme d’un renouvellement tous les 2 ans.

Depuis la sortie, le jeu a déjà reçu plusieurs pistes additionnelles, sans surcoût

Mais le Live Service c’est quoi au fait?

Le « jeu vidéo en tant que service » est un concept qui consiste à fidéliser les joueurs dans la durée avec du nouveau contenu, fréquemment et longtemps après la sortie. DLC (téléchargement additionnel), extensions, modes de jeu, tout est bon pour maintenir le jeu « frais » sans avoir à travailler sur une nouvelle base (même si c’est possible sans pour autant proposer un nouveau jeu, juste une mise à jour d’envergure).

Des jeux parmi les plus rentables suivant ce concept, on compte des titres comme Fortnite, Call of Duty, Grand Theft Auto ou même Forza Horizon 5. La clé de la réussite est d’avoir une base d’utilisateurs très élevée, souvent avec un tarif d’entrée bas ou même un jeu gratuit (ou via un abonnement type GamePass). Beaucoup de joueurs finissent alors par dépenser plus en DLC que ce qu’ils auraient mis dans le prix d’un jeu de base (disons entre 60 et 80€). Une fois que l’on a investi ou dépensé de l’argent dans un jeu, on cherche à optimiser cette dépense en restant sur ce jeu, ce qui mène éventuellement à d’autres dépenses car les développeurs savent attirer le chaland.

Et Forza Motorsport dans tout ca?

FM part avec un déficit double pour espérer réussir en tant que Live Service:

  • Une base de joueurs faible
  • Un retard en termes de contenu par rapport au jeu précédent (Forza Motorsport 7)

Chris Esaki a récemment déclaré que Turn 10 ne faisait pas de « Drip Feeding » à savoir publier du contenu qu’ils ont sous le coude, au compte-goutte. « Tout ce qui est prêt, est partagé immédiatement ». D’après ces propos, il va se passer des mois avant que FM8 ne revienne au niveau de FM7 concernant ne serait-ce que les circuits. Monza, Sebring, Sonoma, Road Atlanta, Bathurst manquent toujours à l’appel et c’est sans mentionner les tracés fictifs de type Prague, Rio, Alpes Bernoises et le légendaire Fujimi Kaido.

FM8 doit-il privilégier du contenu historique ou au contraire se tourner vers la nouveauté?

Bizarrement, cette situation tombe à pic en assurant à Turn 10 des mois et des mois de mises à jour même si le contenu n’est pas 100% nouveau. Souci cependant, ces mises à jour ne sont pas payantes et auraient du mal à l’être, causant la rage des joueurs si on leur demandait de payer pour ce qui était présent Day One par le passé. Mais ça, c’est oublier le fait que nous sommes en 2024 et que le passé n’existe pas, tout commence avec le dernier jeu en date, c’est pourquoi ceux qui ont rejoint FM sur le tard sont bien moins critiques que ceux qui connaissent la franchise depuis 3, 4 voire 5 opus ou plus.

Reste le volet financier… Les jeux vidéo ne sont pas des œuvres caritatives et se doivent de générer de l’argent. Les chiffres de vente n’ont jamais été communiqués mais le lancement du jeu a semble t’il dépassé celui de Forza Motorsport 7, effet GamePass activé. Le truc avec le GamePass, c’est qu’il peut produire des gros chiffres de façon éphémère et c’est tout ce qui compte pour Microsoft apparemment. L’engagement à long ou même moyen terme n’est pas garanti donc avoir attiré X millions de joueurs le premier jour n’aide pas vraiment si la majeure partie a décidé de passer à autre chose. Mais tant qu’ils restent sur le GamePass = Everybody wins! (tout le monde gagne).

Sauf qu’on s’habitue à des jeux foncièrement pauvres, en deçà des attentes et souvent de l’investissement colossal qui a été nécessaire à leur développement. Du coup ce n’est pas « tenable », mais comme vous le savez, Microsoft a les reins solides (même s’il faut licencier en masse après des rachats à hauteur de plusieurs milliards).

Comment Forza Motorsport peut relever la tête

La fin du Car PG montre que Turn 10 est prêt à modifier son jeu pour le sauver mais il va falloir aller beaucoup plus loin pour maintenir l’intérêt des joueurs. Chris Esaki a évoqué diverses pistes lors d’un récent stream Forza Friday mais hormis une optimisation de l’IA prévue pour le mois de mai, rien d’autre ne semble prêt à être publié. Pour les joueurs solo, il est critique de « débloquer » le mode carrière en permettant à chacun de profiter de plus de contenu (toutes les divisions) et de configurations de piste sans avoir à passer par le mode Free Play. En ligne, le mode public doit déjà recevoir une refonte du système de pénalité et indice de sécurité, avant d’être optimisé à son tour (courses de durée longue, essais qui ne durent pas 35mins pour une course de 15mins…). Et il y a aussi le sujet du mode en ligne privé, qui a limite un statut de vilain petit canard en ce moment vu comment il est délaissé. Etant donné qu’il n’y a pas de mode spectateur, presque personne n’est là pour le remarquer cependant.

Turn 10 doit « activer » sa communauté en lui donnant plus d’outils

Pour moi, la première étape devrait être de donner plus de pouvoir aux joueurs. Valoriser leurs retours et expériences en proposant des évènements (solo et en ligne) directement décidés par la communauté. A partir de là et en jouant sur une dynamique positive de concertation et engagement, les joueurs feront naturellement la promotion du jeu, ce qui peut créer un cercle vertueux pour Turn 10, dont la réputation est dans les choux en ce moment.

Sans cela, il va être difficile pour le studio américain de demander aux joueurs, même les plus fidèles, de débourser quoi que ce soit au nom du « Live Service« .

Forza Motorsport fait partie de ces rares titres qui génèrent autant de frustrations que d’espoirs en raison de son potentiel, toujours présent, jamais atteint. Tant que personne chez Turn 10 ne ressort l’expression « From the ground up », j’ai envie d’y croire. Le prochain faux-pas cependant, pourrait être le dernier.

Et vous, que pensez-vous que Turn 10 devrait faire pour booster l’intérêt pour son jeu? N’hésitez pas à partager votre avis en commentaire.

Articles Similaires

Multi Forza Motorsport: Lotus, Ginetta, Classes R et P!

Monkey

Forza Motorsport: Des re-modélisations sont (enfin) prévues!

Monkey

Forza Motorsport : Un trailer pour Maple Valley en mode Mobil 1

Takumisensei