Actu auto/moto

Rareté #9: Les BMW E36 318/320/GTR de course

Nos articles “raretés” ont pour but de mettre en avant des véhicules souvent méconnus et introuvables en jeu vidéo (hors mods). Parfois il s’agit même de bolides dont je ne connaissais pas l’existence et que je partage avec vous. Mais aujourd’hui, la rareté est bizarre, car tout le monde la connait; C’est la BMW série 3 type E36 (de course).

Quand on pense “super tourisme” ou “touring cars”, la plupart des connaisseurs pensent immédiatement aux années glorieuses du BTCC et ses Laguna, Primera, Mondéo, S40 et j’en passe. Pourtant, BMW a été extrêmement compétitif avec sa série 3 berline tout d’abord 318i puis 320i.

Trouver ces autos en jeu de course est un casse tête sur nos consoles adorées, elles sont généralement oubliées et remplacées par la M3 (E36) avec son légendaire 6 cylindres. Les Touring Cars utilisaient des 4 cylindres.

Fiche technique:

  • BMW E36 318i/320i
  • Moteur 2 litres 4 cylindres atmosphérique (S14)
  • 300+cv et 9.000 tours/minute
  • Boite de vitesse séquentielle Hollinger, 6 rapports
  • Roues arrière motrices
  • Environ 1050kg
  • Jantes 18 pouces, pneus 8 pouces (environ 205 de largeur)

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la 318i était donc équipée d’un moteur 2 litres et pas n’importe lequel: Le S14. C’est le moteur qui a mené la M3 E30 a des records qui ne seront peut-être jamais égalés. Apparemment c’est une version 2.3 litres (Evo donc) à la cylindrée réduite qui a été utilisée dans les E36 de course.

Les 318/320 de course ont été très compétitives dans tous les championnats de super tourisme de l’époque, en Europe et dans le reste du monde. Le 6 cylindres de la M3 connaîtra aussi le succès sur circuit lorsque la M3 GTR (E36) remportera notamment l’Adac GT Cup en 1994, mais il s’agit là d’un équivalent GT2 et non pas d’une voiture de tourisme.

Palmarès (très incomplet):

  • Champion pilote BTCC 1992 (Tim Harvey)
  • Champion pilote STC (Allemagne) 1994/1995/1998 avec Cecotto, Winkelhock et Cecotto
  • Champion Italian Superturismo en 1993 (Ravaglia), 1997 (Naspetti)
  • Champion Supertourisme Français en 1995 (Muller), 1996, 97 et 98 (Cayrolle)
  • Champion ASTC (Australie) 1995/1997 (Paul Morris)
  • Victoire 24h de Spa 1994, 1995, 1996, 1997, 1998
  • Victoire Macao Guia Race 1994, 1997, 1998

Ce qui est étonnant, c’est que ces nombreux succès en Super Tourisme se sont faits au détriment du DTM, que BMW (et Audi) avaient décidé de quitter en 1992. Imaginez la bataille qui aurait pu avoir lieu dans le championnat majeur allemand avec Mercedes 190E, Alfa Roméo 155 et Opel Vectra accompagnées de BMW et Audi enragées sur la ligne de départ…

Dans tous les cas, ces voitures fantastiques auraient fière allure dans nos jeux préférés étant donné qu’elles ont marqué l’histoire des sports mécaniques.

Superbes images par ArtAndRevs.com