Eurosport sur le point de devenir promoteur du WRC

Après des semaines de soucis judiciaires avec différentes mises en examen pour activités louches, voilà où on en est. Le WRC va semble t’il changer de promoteur pour la première fois en 11 ans alors que que North One devrait céder sa place à Eurosport.

Le tout au conditionnel mais même si rien n’est confirmé, il va bien falloir des fondations solides pour assurer l’existence de la saison 2012 de WRC qui débutera au Monte Carlo entre les 17 et 22 de ce mois de janvier. Apparemment, le précédent promoteur, North One Sport, aurait tenté une ultime tentative de reprise aidé par des fonds provenant du Qatar (pour changer) mais la FIA a considéré que les garanties étaient insuffisantes pour valider cette action.

Eurosport devrait donc être en charge de la promotion et communication autour du prestigieux World Rally Championship et on peut leur souhaiter bonne chance pour cette saison qui s’annonce intéressante grâce à quelques changements (Hirvonen chez Citroën, Ogier en développement chez VW et Solberg chez Ford). Autre chose, le contrat qui liait Milestone au WRC à possiblement été cassé du fait du départ de North One et devra être revu avec le nouveau promoteur. Il sera intéressant de voir s’il y a du mouvement à ce niveau là. Malgré les efforts du studio italien, il serait intéressant de voir un autre groupe de développeur en charge d’un jeu représentant le WRC.

Quoi qu’il en soit, 2012 semble être la dernière année de contrat entre les 2 parties.

Infos via Autosport.

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

5 circuits d’essai qu’il nous faut en jeu vidéo

Avec 3 jeux de course « sérieux » sur Xbox One (Forza Motorsport, Assetto Corsa et Project CARS), la liste combinée de circuits n’est pas dégueulasse et, à terme, tous nos circuits préférés devraient être présents. Mais voilà, il existe des tracés très intéressants et presque inaccessibles aux joueurs en raison de leur appartenance à de grands constructeurs automobiles. Coup d’œil à 5 d’entres-eux qui ne feraient pas tâche dans la « track-list » de nos jeux préférés.