Test Xbox 360 : Need For Speed The Run

La série Need for Speed a changé depuis quelques temps: NFS voit double. Une branche qui se veut orientée simu et une branche « playground » avec des titres comme feu « Most Wanted », Hot Pursuit et maintenant « The Run ».

Un autre genre de Need For Speed

Oubliez donc, les circuits et les courses bien organisées de Shift 2, on repart ici pour un grand bain de courses illégales, des dépassements « portière-barrière-tonneau » que Burnout ne renierait pas. Une promesse de bien s’amuser pour peu qu’on adhère au principe et qu’on ne cherche une physique réaliste.

test-nfs-the-run-01Need For Speed the Run vous met dans la peau de Jack, jeune homme pris malgré lui dans une embrouille avec une organisation du crime et qui se voit proposer par son amie Sam une solution bien pratique pour rembourser ses dettes: une grande course à travers les États-Unis dont le premier prix a le bon gout d’être une prime de 25 millions de dollars.Le jeu intègre également des phases de QTE (quick time event, une façon élégante de décrire un mécanisme où il faut appuyer avec réactivité sur le bouton qui est indiqué à l’écran). En général, Jack se retrouve à pied durant ses phases et dans des situations délicates, c’est notamment le cas de la scène d’ouverture ou on prend le contrôle du jeune homme installé au volant d’une auto prête à se faire broyer dans une casse !L’idée de base est excellente: la course au travers des Etats-Unis permet de voyager et de progresser dans le classement dans des épreuves qui offrent un peu de variété: dépasser un nombre donné d’adversaire, se battre contre le chrono, contre les checkpoints, rester devant un adversaire, etc.La police est là également et tentera (mollement) de mettre son nez dans vos affaires. De façon surprenante, elle est néanmoins beaucoup moins « au taquet » que dans Hot Pursuit par exemple. Les forces de l’ordre font de la figuration dans cet épisode et c’est bien dommage.

test-nfs-the-run-02Le jeu qui utilise le Frostbite 2 (le même moteur graphique que Battlefield 3) a un cachet visuel sympathique et ceux qui pourront essayer le jeu sur un PC digne de ce nom, se rendront compte que le moteur graphique a un vrai potentiel. Malheureusement, sur console, que ce soit sur Xbox360 ou sur Playstation 3, le jeu fait moins forte impression: un peu d’aliasing, un peu trop de blur et quelques ralentissements ternissent une réalisation pourtant ambitieuse par ailleurs: on remarquera notamment les textures plutôt riches et le niveau de détail des autos.Le jeu dispose d’une liste d’autos fort sympathique qui va des compactes aux super cars (Audi R8, Aston Martin, Porsche) mais se contente au final d’une cinquantaine de véhicules.

Pas qu’une histoire

En plus du mode scénario, The Run propose des séries de défis (time attack, courses, dépassements) qui ne sont pas liés à l’histoire mais qui mettront vos talents à rude épreuve et vous récompenseront de médailles (bronze, argent, or et platine). Ces défis permettent de se rendre compte que la conduite dans ce jeu a beau être orientée arcade, elle n’en est pas moins sélective. Décrocher toutes les médailles en platine est loin d’être chose aisée.

test-nfs-the-run-04Le jeu dispose également d’un mode multi-joueur assez bien conçu qui permet de s’amuser très vite dans des courses classées par thèmes  (tous véhicules, exotique, Muscle, Sportive, etc.). Le jeu créé automatiquement des mini-championnats de 3 courses consécutives et il est assez généreux sur les récompenses (XP, cash, auto). A côté des courses, le jeu vous donne des objectifs à remplir (dépasser avec de la nitro, faire 15 dépassements cleans) et l’attente de ses objectifs donne également des récompenses.

The Run fait le choix de ne mettre les différents modes de jeu au même niveau et se calque sur la structure d’un Battlefield 3:

  • un mode scénario assez court
  • un mode carrière qui n’est pas conçu pour utiliser tout le contenu du jeu (le principe du jeu fait qu’on change peu de voitures dans la carrière)
  • beaucoup de récompenses et de voitures qui ne se gagnent qu’en mode défi ou en ligne

Ce qui fonctionne bien sur un FPS ne passe pas forcément aussi facilement pour un NFS. Le mode histoire semble vraiment court (8H tout au plus) et il est frustrant de ne pas avoir accès à un grand nombre de véhicules autrement qu’en jouant en ligne.

La série Need for Speed a changé depuis quelques temps: NFS voit double. Une branche qui se veut orientée simu et une branche "playground" avec des titres comme feu "Most Wanted", Hot Pursuit et maintenant "The Run". Un autre genre de Need For Speed Oubliez donc, les circuits et les courses bien organisées de Shift 2, on repart ici pour un grand bain de courses illégales, des dépassements "portière-barrière-tonneau" que Burnout ne renierait pas. Une promesse de bien s'amuser pour peu qu'on adhère au principe et qu'on ne cherche une physique réaliste. Need For Speed the Run vous met dans…

Passage en revue

Note générale

Moyen

Résumé : Ce NFS the Run a de réelles qualités: une excellente idée de base, une réalisation ambitieuse, un mode multi-joueur bien connu et accrocheur notamment. Néanmoins, il faut bien intégrer le fait qu'il a un parti pris dangereux sur sa structure: tel un FPS (Modern Warfare 3 par exemple), il propose une carrière courte conçue comme un tutoriel géant destiné à vous préparer pour les le mode multi-joueur. De plus, le jeu ne passe pas à côté de quelques difficultés techniques sur PS3 et 360 qui rendent les versions console assez nettement inférieures à la mouture PC. On pourrait donc crier au jeu moyen... sauf que si vous accrochez, vous risquez de passer de nombreuses heures sur The Run. Le jeu réussit là ou beaucoup de titres échouent: il propose une vraie ambiance et un équilibre très bien ajusté en prise en main immédiate et conduite pourtant sélective.

Note de l'utilisateur Soyez le premier ou la première !

Les plus

 

Les moins

  • Ambiance générale
  • Un petit quelque chose d’attachant
  • L’idée de départ
  • Impression de vitesse
 
  • Des difficultés techniques
  • Pas pratique de changer de caisse en mode carrière
  • Carrière courte
  • Les voitures qui ne se débloquent qu’en multi

Laisser un commentaire

x

Cela pourrait vous intéresser

Fin de vie le 20 octobre pour le premier Forza Horizon

Microsoft et Turn 10 ont annoncé que le premier Forza Horizon a désormais une date de « péremption »! Pas vraiment mais presque! En gros, après le 20 octobre 2016, le jeu (et les DLC associés) ne sera plus disponible à l’achat de manière digitale (via le store du xbox live et xbox.com). Étonnant pour un jeu à peine rendu rétrocompatible et gratuit.