Matériel : Test du volant Fanatec GT2

Ce test peut vous sembler tardif (le volant est disponible depuis plusieurs mois) mais il a tout de même un intérêt: Fanatec a fait quelques ajustements depuis les premiers modèles produits et amélioré le firmware du GT2 si bien que le modèle que vous pouvez acheter aujourd’hui n’est plus tout à fait le même que les pré-versions dont vous pouvez lire les tests datés de Décembre 2010.

Le Fanatec GT2 est de notre point de vue le modèle le plus élégant du fabricant: il dispose du volant en alcantara également présent sur le GT3RS mais le châssis opte pour un gris sombre très classe.
Nous testons le modèle en l’équipant de palettes carbone chippées sur notre ancien 911 turbo S. Le résultat est vraiment sympa tant visuellement qu’au touché.

Ne vous fiez pas aux images, l’alcantara est une matière qui ne rend pas très bien en photo. Lorsqu’on voit le volant en vrai, ça le fait encore plus !

Malheureusement ça se gâte un peu lorsqu’on appui sur les palettes de changements de rapport: le défaut habituel des volants Fanatec est toujours là: on a beau monter les palettes carbone, le mécanisme en dessous reste mou et en plastique. Les passages de rapports se font donc de façon moins nette que ce qu’on espérerait.

4-1000x666

Au niveau du châssis, le GT2 reprend la forme et l’enveloppe de tous les modèles de la marque (exception faite des futurs CSR et Clubsport). Il dispose donc des même qualités et défauts que d’habitude:

  • Ensemble relativement compact
  • Ingénieuse fixation optionnelle pour les leviers de vitesse
  • Nombreuses possibilités de réglages sur le volant (retour de force, rotation, etc.)
  • inclinaison verticale de la roue aux petits oignons
  • boutons plats sur le volant jolis mais peu agréables à l’utilisation
  • mécanisme des palettes de passage de rapports non optimal (sensation d’un appui mou, là ou on préfèrerait un « clac » bien
    franc)
  • Système de fixation bien mais pas top
  • Par défaut le volant est fourni avec un adaptateur permettant de connecter les pédalier des G25, G27 ou du volant MS et sans les leviers habituels de la marque.

Pour l’instant, les accessoires CSR ne sont pas encore disponibles, les pédaliers et leviers de vitesses Fanatec que vous pouvez connecter sont donc les mêmes que ceux déjà testés à plusieurs reprises et nous ne reviendrons pas dessus en détail:

  • Leviers de vitesse : pas fantastiques. Ils ont le mérite d’exister mais il était temps que Fanatec les renouvelle.
  • Pédalier standard : très bon rapport qualité prix mais feeling « tout plastique ». Il dispose de 3 pédales (accélérateur, frein, embrayage)
  • Pédalier Clubsport : génial à tout point de vue mais il faut s’habituer à la pédale de frein équipée d’un détecteur de pression au lieu des habituels potentiomètres (qui ne font que détecter l’inclinaison de la pédale)
  • La fonctionnalité « tête de gondole » de ce volant est sa compatibilité complète PC-PS3-360.

Fanatec est la seule marque à proposer ceci et c’est un grand atout pour ce GT2. Ce volant se présente comme un choix extrêmement pertinent si vous jouez sur PS3 et XBOX 360 par exemple à Gran Turismo et Forza Motorsport.

Il faut tout de même noter que la connexion à une 360 se fait obligatoirement sans fil alors que le volant peut être relié en USB aux autres plateformes.

Les produits Fanatec ont des possibilités de réglages directement sur le volant que les autres marques ne proposent pas. C’est particulièrement intéressant lorsqu’on joue sur console à des jeux qui n’offrent pas eux-mêmes de paramétrage volant dans leurs options.

3-1000x666

Les réglages accessibles sur le volant sont les suivants:

  • Retour de force : de quasi nul à fort. En pratique, il est recommandé de positionner le retour de force de 20% à 40% du maximum dans la plupart des jeux. Certains jeux peuvent néanmoins nécessiter d’utiliser la valeur maximum.
  • Rotation du volant : de 90 à 900 degrés. Très pratique également pour s’adapter à tous les jeux.
  • Dead zone : réglage de la zone neutre autour de la position centrale du volant.
  • Mode Drift : Mes piètres qualités de drifteur ne me permettent pas de tester la réelle pertinence de ce réglage.
  • Une fonction nommée « ABS » (compatible uniquement avec le pédalier clubsport): permet de faire vibrer la pédale de frein à partir d’un seuil. Fonctionnalité très pratique lorsqu’on joue par exemple à Gran Turismo 5 ou Forza Motorsport 3 sans ABS afin de positionner cette vibration comme indicateur (par exemple pour éviter de bloquer les roues).
  • Un réglage de la vitesse de retour du volant en position centrale
  • Un réglage de la dureté du volant

Ces réglages sont un vrai plus par rapport aux produits Logitech ou Thrustmaster qui ne proposent pas d’équivalent.

Quel que soit le jeu auquel on joue en premier, l’impression initiale est bluffante: le couple « volant en alcantara – palettes carbone » fait des miracles. A titre personnel, c’est la meilleure prise en main que j’ai testé. Une fois ce moment d’émotion passé, on peut attaquer les premiers tours de roue. Il faut un peu bricoler les réglages volant pour trouver la combinaison qui convient et au bout de quelques minutes, on peut entrer dans le vif du sujet.

Détail amusant: on se rend compte en utilisant le GT2 qu’avoir plus de possibilités de réglages sur le volant augmente la complexité du casse-tête lorsqu’on cherche à descendre les chronos: alors qu’on ne touche qu’aux réglages des autos lorsqu’on roule avec d’autres volants, on se surprend à intégrer les options disponibles sur le volant dans l’équation avec ce GT2.

Dirt 3 sur PC

Nous démarrons avec Dirt 3 sur PC. Cela nous permet de jeter un œil aux drivers PC qui sont très complets.

Une fois lancé dans le jeu, le volant se comporte très bien. On apprécie la définition du retour de force mais les problèmes arrivent si on a l’idée de mapper le frein à main sur un bouton du volant. Ils ne tombent pas sous le pouce naturellement et les boutons plats montrent encore une fois leur limite: ils sont esthétiques mais pas très ergonomiques.

On aimerait disposer de 4 boutons type Playstation (ou manette 360) positionnées de manière à être accessibles avec le pouce droit (bonne nouvelle, ce sera le cas sur les volants CSR prévus pour l’hiver prochain).
Ce petit désagrément mis à part, tout se passe bien. On perçoit une agréable précision même si le rythme endiablé de Dirt 3 ne permet pas forcément d’en profiter. En revanche, on apprécie la définition du retour de force et des vibrations qui envoient un retour différent selon les trous et chocs rencontrés.

F1 2010

Ce jeu permet tout de suite de se faire une meilleure idée de la précision du volant. Les routes plates et les trajectoires rapides permettent de profiter des qualités du GT2.

Je trouve que c’est dans ce type de conditions que le GT2 s’exprime le plus: trajectoires tendues, ajustements au degré près, freinage dégressifs pour inscrire la voiture en courbe juste avant lever le pieds du frein: on ne rigole plus !

Les essais sur GT5 et Forza 3 sont détaillés dans la partie performance mais on peut tout même donner ici quelques impressions pour ce qui est des sensations sur ces deux jeux:

Sur GT5, le GT2 permet de rouler sans dead zone, ce qui est très appréciable notamment pour ceux qui utilisaient auparavant un G27.En revanche, sur le modèle testé, une vibration constante en ligne droite se faisait sentir sans que nous n’ayons pu corriger ceci.
Sur Forza, en retestant le Turbo S juste avant, on apprécie 2 des améliorations du GT2: la meilleure précision et le fait qu’on arrive à le tourner plus vite en début de rotation, en particulier en entrée de courbe. En refaisant plusieurs tests pour confirmer cette sensation, le GT2 semble en effet moins « pataud » que le Turbo S. On est dans le détail… mais les dixièmes qu’on cherche tous à gagner sont dans les détails !

(tests sur Gran Turismo 5 et Forza Motorsport 3)

Commençons par Gran Turismo 5

Le temps d’adaptation est à peu près nul si on vient d’un G27 ou d’un T500RS, les chronos semblent bien vite (quelques tours) arriver aux valeurs qu’ils avaient en utilisant les autres volants.

L’impression est plutôt meilleure qu’avec le G27: on a l’impression d’être plus précis avec le GT2 mais cette sensation ne se retranscrit pas au niveau des temps au tour. Sur GT5: Rien à signaler côté performance. Le GT2 fait le boulot et permettra de jouer le haut du classement face au pilotes équipés d’autres modèles.

Le cas Forza Motorsport 3

Forza est un cas sensible pour l’aspect performance. Revenons quelques temps en arrière:

Lorsque le jeu est sorti à l’automne 2009, le premier volant Fanatec compatible 360 (le Turbo S) n’était pas dispo. Les joueurs « volant » ont donc tous commencé à rouler avec le seul volant disponible (l’officiel Microsoft), puis le Turbo S attendu de longue date est arrivé… Les premiers possesseurs du nouveau joujou ont loué sa prise en main et son feeling incomparable avec le modèle Microsoft mais côté performance la formule consacrée était du type « volant tellement meilleur que le MS qu’il nécessite un certain temps d’adaptation pour réaliser les mêmes chronos que précédemment »…En ne tournant pas autour du pot, la situation était plus critique encore: Forza 3 qui basait sa gestion des volants sur celle de Forza 2 était adapté au volant Microsoft et pas vraiment aux autres.

1-1000x666

Fanatec a travaillé le firmware du Turbo S et la situation s’est améliorée peu à peu mais le problème de fonds est resté: Aussi désagréable à utiliser soit-il, le volant Microsoft est le plus rapide sur FM3 !Le GT2 fait globalement tout un peu mieux que son prédécesseur, le Turbo S, et cela vaut aussi pour ses performances sur Forza Motorsport 3. Cela se manifeste notamment par des entrées en courbe qu’on arrive à rendre légèrement plus tranchantes. Néanmoins, l’amélioration reste marginale.
La question est fréquente depuis la présentation par Fanatec à l’E3 de ses futurs bébés:

  • volant CSR
  • volant CSR elite
  • volant clubsport
  • Les nouveaux volants corrigent un certain nombre de défauts des volants existants: par exemple, les palettes sont meilleures et les boutons sur le volant ne sont plus plats.

La réponse dépendra de votre situation. La date de sortie des nouveaux modèles est incertaine.

Si vous voulez un volant pour jouer à Forza Motosport 4 dès sa sortie (première quinzaine d’Octobre), opter pour le GT2 qui est disponible dès aujourd’hui semble une bonne option.

Si vous pouvez attendre, c’est différent: Fanatec a déjà confirmé que le GT2 sera proposé en parallèle des nouveaux modèles.
Le Fanatec GT2 est comme attendu un excellent volant: Le meilleur volant de la marque à ce jour (en attendant les modèles 2012), le meilleur volant compatible 360 et par la même le meilleur volant compatible simultanément PS3 et 360. Toutefois, il a ses défauts et n’est pas parfait. On pense encore une fois aux palettes de changement de rapports.

De plus, à 268 euros frais de port compris, le GT2 nu (sans shifter ni pédalier) coûte exactement le prix d’un Logitech G27 complet en magasin (sur le quel le revendeur fait une marge alors que le GT2 est acheté directement au fabriquant)… Le volant est donc clairement assez cher et se doit d’être meilleur que son concurrent direct. Le GT2 y parvient sur de nombreux points:

  • Compatibilité XBOX 360
  • Qualité de fabrication, qualité des matériaux, allure générale
  • Feeling fabuleux du revêtement en alcantara
  • Possibilités de réglages
  • Modularité
  • Dead zone ajustable

Le contrat est donc rempli. Reste le côté performance où il faut être conscient que le GT2 n’est pas plus vite qu’un G27 ou un T500RS sur Gran Turismo 5 et peut-être moins vite qu’un volant Microsoft sur Forza Motorsport 3.

Pour poursuivre la comparaison avec le T500RS, ces deux volants ont chacun leurs points forts:

  • Un rapport qualité prix meilleur pour le T500RS… lorsqu’on arrive à le nicher sous les 400 euros (le pédalier est inclus et il est très bon) et qu’on ne joue qu’aux jeux compatibles.
  • Des performances mécaniques plutôt à l’avantage du T500RS (même remarque que précédemment sur les jeux qui pourront en profiter).
  • Un touché plus agréable pour le GT2
  • Une plus grande évolutivité pour ce dernier.
  • Une compatibilité infiniment meilleure pour le GT2.

Au final:

On aime : 

  • Compatibilité au top (PS3/360/PC)
  • Look et prise en main
  • Finition
  • Modularité
  • Gros progrès par rapport au Turbo S
  • Précision

On a pas aimé :

  • Mécanisme des palettes de changement de rapport
  • Boutons peu ergonomiques
  • Un peu moins dynamique qu’une G27 ou un T500RS

Laisser un commentaire